jeudi 9 juillet 2015

Confidences au bord de l'eau, Kristan Higgins

Titre français : Confidences au bord de l'eau
Titre original : Somebody to love
Auteur :
Kristan Higgins
Résumé : Après avoir appris que son père a dilapidé la fortune familiale, Parker se réfugie dans sa petite maison du Maine. Elle essaie de la restaurer avant que son petit garçon revienne de vacances. James Cahill, le bras droit de son père lui propose son aide, mais elle le déteste.
Source : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=81292


Avis personnel

Après « Tout sauf le grand amour », j'ai enchaîné avec la « suite ». Je dis « suite » car d'un côté, on ne peut pas le lire sans avoir lu les précédents mais ça n'en est pas vraiment une car on se concentre sur d'autres personnages (même si les anciens apparaissent également!). Pour être plus clair, il faut lire dans cet ordre, pour éviter tout spoiler sur les autres livres :
  • L'homme parfait... ou presque OU Tout sauf le grand amour (l'ordre importe peu entre ces deux-là)
  • Confidences au bord de l'eau
Maintenant que c'est mis en place, voilà mon avis !

Parker est une jeune femme qui a beaucoup de choses dans sa vie : des parents riches, un ex-copain qui est marié avec sa meilleure amie – dont elle accepte leur union -, un fils de ce même ex-copain et une série de livres pour enfants qui cartonne. Elle profitait de cela lorsque son père et son fidèle assistant « Primo » lui annoncent une terrible nouvelle : il a perdu tout son argent, celui de sa fille et de son petit-fils. Tout l'argent qu'elle récoltait de la vente de ses livres, elle les reversait à des associations de bienfaisance en faveur des enfants, se targuant d'avoir assez d'argent de sa famille pour s'assurer son avenir. Elle est ruinée et elle doit se trouver un nouveau logement pour elle et son fils. Comment va-t-elle faire ? Où va-t-elle trouver l'argent ? Son père et « Primo » peuvent-ils l'aider ?

La première chose qui me vient à l'esprit lorsque je pense à ce livre c'est la surprise. On voit Parker dans « Tout sauf le grand amour » et j'ai trouvé qu'on n'avait pas affaire à la même personne dans ce tome-ci. Alors qu'elle dit dans le deuxième opus de la trilogie qu'elle est complètement pour la relation Ethan/Lucy ; ici, dans ses pensées, on se rend compte qu'elle est jalouse et envieuse. Ca fait bizarre, on la sentait si détachée et finalement ce n'était pas le cas. Le temps de se familiariser avec elle et j'ai commencé à apprécier ma lecture.

Dans ce dernier opus, Kristan Higgins nous fait le plaisir de fusionner deux univers pour notre plus grand plaisir. En effet, ici nous retrouvons les personnages de « L'homme parfait... ou presque » et de « Tout sauf le grand amour ». Ce joyeux mélange est là pour l'histoire, mais aussi, pour nous ravir, nous lecteurs qui aimons revoir nos personnages adorés.

On suit Parker qui vient de tout perdre et qui doit tout faire pour se remettre à flots, pour son fils, pour lui offrir une vie décente que son grand-père vient de lui voler. Elle pensait devoir se débrouiller toute seule, mais, elle se retrouve avec de l'aide finalement, une aide dont elle ne s'attendait absolument pas. Elle a toujours pensé que Primo était gentil avec elle uniquement pour obtenir les faveurs de son père. On le suit également dans ce livre qui alterne entre les deux points de vue. Lui cache un autre secret. Quand on les voit évoluer ensemble, on se dit que ça ne peut pas arriver, il y a tellement de non-dits dans leur histoire et de « préjugés » que ça en est affligeant. Et c'est ça qui nous fait accrocher à leur histoire. Ils sont tous les deux fermés à l'autre et les voir essayer de briser les couches successives est fascinant et additif. Kristan Higgins n'y va pas avec le dos de la cuillère concernant ses personnages et ça forme une très jolie histoire, mettant à rude épreuve les sentiments du lecteur (la scène avec les pompiers...). On comprend pourquoi Parker se refuse à tomber dans les bras du jeune homme mais on a de la peine pour lui car on sait ce qu'il pense et le pourquoi il est là. On se sent impuissant, parce qu'on a les deux points de vue et c'est frustrant.

Comme je l'ai dit en introduction, j'ai eu du mal avec Parker pendant les 3 ou 4 premiers chapitres. Elle était différente de ce qu'on apercevait dans « Tout sauf le grand amour » et j'avais du mal à la voir « jalouser » la relation de sa meilleure amie avec le père de son fils. Puis, j'ai compris pourquoi et j'ai commencé à l'apprécier. Surtout tout ce qu'elle fait pour son fils est énorme. Elle était peut-être riche et ne s'attendait pas à tout perdre mais elle n'hésite pas à mettre la main à la patte pour donner tout ce qu'elle peut à son fils.
Primo m'a tout de suite plu. Pourquoi ? Malgré ce que pense Parker, on sait qu'il est foncièrement gentil et que malgré son rejet, il est et sera toujours là pour elle.

Encore une fois, j'aurais été captivée par la plume de Kristan Higgins, qui reste ma chouchou en matière de romance chamallow.

Pour résumer, « Confidences au bord de l'eau » est une énième réussite pour l'auteur américaine Kristan Higgins. Encore une romance que je vous conseille de lire si vous voulez de l'amour, de l'humour et un soupçon de drame.

2 commentaires:

  1. Pareil, Kristan Higgins c'est ma préférée en romance <3 Je n'avais pas lu Tout sauf le grand amour du coup j'ai pu profiter tout de suite de ce roman SUPER chouette. (avec un primo supersexy)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue Primo est pas mal ^^
      Ce n'est pas obligé de lire "Tout sauf le grand amour" mais comme on parle du couple dans ce tome du couple qui se forme dans "tout sauf le grand amour", je préfère prévenir ^^

      Supprimer