mercredi 17 juin 2015

La Quête d'Ewilan tome 3 : L'Île du Destin, Pierre Bottero

Titre original : La Quête d'Ewilan, tome 3 : L'Île du Destin
Auteur :
Pierre Bottero
Résumé : Il s'agissait d'un loup assez jeune, au torse puissant et aux crocs impressionnants. Assis sur ses pattes arrière, il les observait avec curiosité, sans une once de crainte. Camille marcha dans sa direction. Il ne lui prêta pas une attention particulière, mais, quand elle ne fut plus qu'à deux mètres de lui, il montra les dents et se mit à grogner. Elle s'immobilisa. Recule, lui ordonna Edwin à mi-voix. Sans tenir compte de ses paroles, Camille s'accroupit lentement, regardant le loup dans les yeux.
Source : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=235


Avis personnel

Toute histoire a une fin et c'est le cas avec Ewilan et ses amis. J'ai fini le troisième tome de la trilogie et la première aventure d'Ewilan se termine ainsi. Oui, je sais, il y a une suite mais c'est quand même une fin.

Ewilan et ses compagnons ont réussi à braver toutes les épreuves et à réveiller les Sentinelles qui ont enfin supprimer le Verrou qui empêcher tous les dessinateurs d'utiliser les Spires. Maintenant, Gwendalavir a retrouvé sa force et peut de nouveau combattre ses ennemis. Mais pour Ewilan, rien n'est encore fini : ses parents sont toujours portés disparus et il lui faut les retrouver. Cette fois-ci, deux autres membres vont les rejoindre, ce qui n'est pas pour déplaire à certaines personnes. Le chemin jusqu'à ses parents ne sera pas aisé pour elle et ses amis, et peut-être même bien plus que celui qui l'a mené aux Sentinelles. Ewilan arrivera-t-elle à survivre à ce qui se dressera devant elle ? Pourrait-elle s'appuyer sur ses amis ?

Après la fin du deuxième tome, j'ai de suite enchaîné avec le tome 3, pour rester dans le même univers et finir cette première trilogie.
Je ne vais pas changer mon discours par rapport à ma précédente chronique : l'histoire reste du même niveau, on y retrouve les même ingrédients et on est content de se replonger dans ce monde. J'ai passé un excellent moment avec les personnages, on en vient à se prendre d'affection pour eux. L'humour que l'auteur a parsemé au gré des pages donne un peu de légèreté au contenu. Ewilan, du haut de son jeune âge, a une manière atypique de penser : on lui donne son âge puis tout d'un coup, elle dit ou pense de façon très mâture comme si elle avait grandit d'un coup.
Pour résumer, la lecture de cette première trilogie d'Ewilan a été pour moi une expérience sympathique. J'ai apprécié ce que j'ai lu, j'ai passé un très bon moment et l'univers de Gwendalavir m'a ravi. De plus, pour ne rien gâcher, la plume de Pierre Bottero est sublime. Petits et grands, je vous conseille de vous mettre à ces livres !

6 commentaires:

  1. C'est vrai que l'histoire garde le même ton, mais j'ai trouvé ce tome trop rapide en action. Notamment la fin, qui se termine en un claquement de doigt presque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, j'ai attribué ça au fait que ce soit un roman jeunesse ^^'

      Supprimer