jeudi 21 mai 2015

Le fou et l'assassin, Robin Hobb

Titre français : Le fou et l'assassin
Titre original : Fool's assassin
Auteur :
Robin Hobb
Résumé : Fitz, l'assassin royal, est à la retraite et coule des jours paisibles, entouré de sa femme Molly et de ses enfants. Un soir, trois inconnus se présentent en se disant ménestrels puis s'enfuient dans une tempête de neige, tandis qu'une messagère disparaît soudainement sans avoir remis son message à Fitz. Quinze ans plus tard, Fitz se désole de n'avoir aucune nouvelle du Fou...
Source : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=101453


/!\ ATTENTION SPOILERS :
- Saga "Assassin royal"
- Quelques informations non importantes sur la présence des personnages dans "Le fou et l'assassin"

Avis personnel

« Le fou et l'assassin » était le roman de fantasy que j'attendais le plus ces derniers temps. Fan de Robin Hobb avec « L'assassin royal », j'avais été déçue par « Le Soldat chamane » et avait eu peur de retenter l'expérience, l'écriture de l'auteur étant assez spéciale. Alors, lorsque j'ai appris qu'elle faisait une suite à Fitz, j'ai sauté sur l'occasion.

On retrouve notre héros 10 ans après les événements qui se sont passés dans le dernier tome de la saga originelle. Il vit dans l'ancien domaine où son père, Chevalerie, avait été envoyé après la découverte de l'existence de son fils. Le couple a réussi à s'éloigner du jeu politique de Castelcerf, même s'ils sont toujours en relation avec leurs amis. Il vécut de nombreuses années tranquillement jusqu'à ce que de nouveaux événements se passent et viennent perturber la paisible retraite. Que se passe-t-il ? Fitz va-t-il devoir reprendre du service ?

Je sais que mon résumé est un poil bancal. Ce premier tome est introductif et il n'y a pas beaucoup d'action mais il y a son lot de révélation que je dois taire pour vous laisser la surprise.

Retrouver l'écriture de Robin Hobb a été un vrai plaisir. En revanche, là où ça a été l'extase totale c'était de retrouver l'univers de « L'assassin royal ». Cette saga a été une de mes préférées pendant un très long moment et replonger dedans avec « Le fou et l'assassin » a pour moi été un pur plaisir. J'ai même envie de reprendre les premiers tomes et de les relire. Puis je regarde ma PaL, je soupire et je me dis que quand je l'aurais fini, je pourrais.
Je pense qu'il faut que j'insiste sur le point que c'est un tome introductif, il fait un rappel sur qui est Fitz, ce qu'il a vécu, qui est son entourage et pourquoi il en est là. On passe beaucoup de temps à refaire connaissance avec lui, à l'appréhender un peu. Pour un fan de la saga, je pense que le livre ravira ses attentes. Peut-être même a-t-il été écrit dans cette optique. Il faut prendre le livre tel qu'il est, ne pas avoir de trop grandes attentes, par rapport à ce qu'on a pu lire dans la deuxième partie de « L'assassin royal ». Ici, on reprend nos repères.

Fitz... ce petit garçon de 5 ans, qui a chamboulé toute une royauté et un royaume, a bien grandi depuis la première fois qu'on l'a vu. Maintenant, il n'aspire qu'à une chose : vivre tranquillement sa vie avec la femme qu'il aime depuis son plus jeune âge. Et on aimerait que ce soit si simple pour lui, mais ça ne l'est jamais, comme si les dieux en avaient décidé autrement (ou plutôt Robin Hobb). Nos retrouvailles ont été un peu difficile au début car il a quand même changé. Il garde ses réflexes et son entraînement d'assassin mais il n'a plus la même verve ni le même dynamisme. Ce qui l'a rendu un peu plus sombre à mon goût. Mais, en grattant un peu, on sait qu'il est resté le même et on peut l'apercevoir de temps à autre.
Molly, la femme qu'il a toujours aimé et qui a toujours été dans l'ombre. Celle qui a survécu à de nombreuses choses et s'en est toujours sorti. Encore une fois, elle aura une grande importance dans l'histoire, et quelle importance ! Je pense qu'elle restera un personnage grandement sous-estimé.
Un autre personnage que j'ai été plus que ravie de retrouver a été Umbre, le mentor de Fitz lors de son enfance. Je l'ai toujours apprécié, malgré sa façon de traiter Fitz, mais cela a toujours été par loyauté auprès de son Roi. Il a un mauvais caractère, un humour assez original mais une intelligence incroyable. Et il n'a pas changé d'un poil. Enfin si... il est devenu encore plus casse-cou que ne l'a jamais été Fitz durant toute son adolescence. Ca fait bizarre mais ça va avec le personnage.
On voit d'autres personnages, on sait ce que sont devenus les autres mais en parler ici rendrait ma chronique dix fois trop longues. L'univers de Robin Hobb est vaste et complexe mais tellement intéressant.



 Pour résumer, « Le fou et l'assassin » est un tome introductif, qui permet de faire des rappels du passé et de mettre en place les nouvelles intrigues et les nouveaux personnages. Robin Hobb a réussi une nouvelle fois à m'emmener avec elle dans son univers et ça a été avec plaisir que j'y suis replongée dedans. Vivement la suite !

2 commentaires:

  1. Je dois absolument découvrir cette auteur !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que tu ne connais pas ?! Mais mais mais mais !!! Il faut !

      Supprimer