dimanche 12 octobre 2014

Le masque du silence L'intégrale, Charlène Gros-Piron


Titre du livre : Le Masque du Silence, Intégrale
Auteur :
Charlène Gros-Piron
Résumé : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
C’est une question que je me suis toujours posée. Issue d’une famille Maudite depuis 200 ans, ne désirant nullement la magie, je l’ai pourtant acceptée et reçue pour accomplir les dernières volontés de ma grand-mère.
Cherchant à échapper à la Malédiction des Esperanza, j’ai caché cet héritage tant que je l’ai pu, sauf que la vérité finit toujours par se révéler et que personne ne peut échapper à sa destinée. Je vais devoir porter ce Masque qui me rendra muette et que seul l’élu de mon cœur pourra me retirer, je ne peux plus reculer et je m’y suis résignée.
Néanmoins, je suis loin d’imaginer qu’en plus de ma cousine qui s’est mis en tête de me tuer pour récupérer la magie qu’elle désirait tant, je vais me retrouver confrontée à d’autres surprises non moins… agréables. Ou tordues, comme vous préférez.
Moi, l’enchanteresse la plus puissante du globe, que l’on attend depuis des siècles, promise au trône de la Société des Enchanteurs ? Ah, la bonne blague. C’est un peu comme… comme si je vous disais qu’un chat peut parler et être garde du corps.
Euh… Mon meilleur ami est un chat doté de parole et qui assure ma sécurité. Zut.
Je m’appelle Hélène Esperanza et j’ai l’impression que ma destinée s’annonce compliquée.
Source : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=87028
Avis personnel

« Le Masque du silence » de Charlène Gros-Piron est le deuxième livre que je tente des Editions Valentina, après « La prophétie d'Alysiane » de Justine Patérour et je peux le dire : je n'ai absolument pas été déçue de mon achat !

Hélène est une jeune fille de 17 ans, presque 18, particulière : c'est une enchanteresse, mais pas n'importe laquelle. Sa grand-mère a toujours voulu faire d'elle l'héritière de sa magie, Hélène a toujours refusé. A sa mort, la jeune fille se plie aux dernières volontés de son aïeule et détient maintenant toute la magie de sa famille. Elle se refuse de révéler cette passation de pouvoir à sa famille, pour pouvoir tourner le dos à la Malédiction qui a été jeté sur eux ; mais, tout finit par la rattraper et on l'oblige à porter un Masque enchanté qui la rendra muette, jusqu'au jour où l'homme de son cœur vienne lui enlever, le seul ayant ce pouvoir. Si seulement ce n'était que le seul problème pour Hélène, mais non, sa cousine veut également la tuer pour pouvoir récupérer les pouvoirs qu'elle convoitait depuis toujours, elle doit rejoindre le monde des Enchanteurs pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs et, si ce n'était pas tout, elle doit également faire face aux sentiments qu'elle a toujours eu pour Tino, ce sans-magie qu'elle voit à l'escrime. Comment va-t-elle réussir à se libérer de sa cousine ? Comment vont réagir sa famille à ses pouvoirs ? Va-t-elle réussir à oublier Tino ? Heureusement pour elle, son garde du corps Fa, qui n'est autre qu'un chat parlant, sera toujours là pour elle.

A l'heure où j'écris cet article, j'ai lu « Le Masque du Silence » depuis presque un mois déjà. Et pourtant, je réfléchis aux scènes et aux personnages et je me surprends à sourire à certains souvenirs : je vous le dit, ce livre est une pépite !

La première chose qui m'a attiré sur ce roman, en plus de la couverture, c'est le style du résumé : il est à la première personne et j'ai trouvé original sa façon de raconter le contexte. On comprend les enjeux du bouquin et on entre déjà dans la tête d'Hélène et on sent qu'elle va nous plaire. J'étais déjà conquise.
(Petit aparté : j'essaye de rédiger cet article en gardant ma structure de : l'histoire, les personnages, la plume de l'auteur et la conclusion. J'ai du mal car j'ai envie de parler de tout!!!)
Les personnages sont le gros point fort de ce livre. Charlène Gros-Piron a réussi à créer pour chacun un caractère et une histoire bien différente et intéressante. Déjà, il suffit de prendre Hélène : elle est forte, puissante mais sensible, avec un humour à décoiffer un poteau. J'ai adoré être dans sa tête, suivre ses pensées et son histoire. L'auteur a réussi à nous faire aimer ce personnage dès les premières lignes. Je n'ai jamais eu l'envie de la baffer, comme c'est souvent le cas dans d'autres romans. Ce qui m'a énormément plu, c'est la façon dont Charlène a réussi à gérer la prise en main des pouvoirs de la jeune fille et son développement. Elle l'a fait de manière totalement naturel, ça allait de soi.
Hélène n'est pas la seule qui nous donne envie de replonger dans « Le Masque du Silence » à chaque fois qu'on doit le laisser, il y a également Fa, Tino, la princesse et le prince. Mais surtout Fa et Tino. Enfin, surtout Fa. Oui surtout Fa. Ah Fa, qu'est-ce que je l'aurais aimé ce petit chat. Car oui, Fasolasi de son grand nom est un chat parlant, le garde du corps d'Hélène. Et on dit que les animaux ressemblent à leur maître (même si là, c'est plutôt à son amie), là c'est peu de le dire ! Il est bourré d'humour, de petite pique humoristique et d'une loyauté, à s'en couper ses moustaches ! Sans lui, je pense qu'il aurait manqué de répondant à l'Enchanteresse et ça aurait laissé un vide. Gros coup de cœur pour ce petit miaou, qui n'a pas ses griffes dans ses poches.
Je vais quand même émettre un petit point négatif au sujet de deux personnages : le prince et Henri. Pour l'un, j'ai été déçue de la tournure qu'a pris son personnage, je ne m'attendais pas à ça. Pour l'autre, la façon de le gérer a été trop rapide, je pense qu'il aurait pu être intéressant de voir une évolution plus lente.
J'aurais également apprécié voir un peu plus la famille d'Hélène. Pour le peu qu'on la voit, tous les passages sont géniaux, alors un peu plus n'aurait fait aucun mal !

J'utilise beaucoup les verbes « aimer » et « adorer », je ne trouve aucun autre mot car tout ce qui forme « Le Masque du Silence » m'a enthousiasmé !
Même l'histoire est grandiose. L'intégral se divise donc en deux parties, le premier livre et le deuxième. Le première partie est génial. L'auteur met en place assez rapidement le contexte, sans une once d'ennui pour le lecteur, on veut toujours en savoir plus. On suit avec entrain les péripéties de l'héroïne, vibrant avec elle.
La deuxième partie a été aussi intense, sauf avec un certain grand moment, où je trouve que l'histoire n'avançait pas vraiment, que cette partie était simplement pour meubler avant d'arriver à la fin. Mis à part ça, je n'ai pas été déçue par la fin de cette intégrale.

La plume de l'auteur est exquise. Elle est particulière car bourrée d'humour mais d'un autre côté mélodieuse, si je puis dire. La lecture s'enchaîne avec fluidité, on est totalement immergé dans le monde qu'elle a créé. En tout cas, son écriture correspond à ce que j'aime lire, pas de chichis, un style simple mais complet, de l'humour et de la sensibilité.

Pour conclure, « Le Masque du silence » a été un véritable coup de cœur, j'ai passé des moments agréables avec ce livre, les 740 pages qui composent cette intégrale ont été un pur délice pour moi. Quiconque aime la fantasy et les touches d'humour se doit de lire cette petite merveille !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire