vendredi 12 septembre 2014

Panic, Lauren Oliver

Titre du livre : Panic
Titre original :
Panic
Auteur :
Lauren Oliver
Résumé : « Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n’y aura qu’un seul vainqueur. » Carp, une petite ville minable de l’État de New York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d’épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L’enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles. Cet été, Heather entre dans la compétition par dépit amoureux, Elle pourrait, si elle gagne, quitter le mobile-home sordide où elle vit avec une mère paumée et droguée, et emmener avec elle sa sœur, Lily. Dodge, lui, a une autre raison de participer au Jeu de la Peur : venger sa sœur, qui a fini dans un fauteuil roulant, après une épreuve d’une précédente session de Panic. Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.
Source : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=89039

Avis personnel

J'ai connu l'auteur Lauren Oliver à travers sa trilogie « Delirium », que j'ai adoré malgré une fin surprenante, et « Le dernier jour de ma vie ». J'aime son écriture et j'aime ses idées. Donc c'est sans appréhension que je me suis jetée sur ce nouveau roman.

Chaque année, à la fin des cours, le jeu « Panic » prend place dans la ville de Carp. Tous les terminales peuvent participer, le gain : de l'argent ; le but : affronter ses peurs.

Première chose que j'ai ressenti en entamant l'histoire est que le style d'écriture de l'auteur a changé. Je n'ai pas réussi à mettre le doigt sur ce qui a changé mais cela m'a perturbé au début et c'est pour ça que j'ai eu du mal à rentrer dans le livre : j'ai mis presque 100 pages à commencer à un peu apprécier ma lecture. Mais je n'ai pas complètement réussi à rentrer dans l'histoire, à cause du sujet et des personnages. De plus, j'ai senti la mise en contexte très confuse, c'est pour ça que je n'ai pas réussi à rentrer immédiatement dans le thème.
Le sujet avait l'air vraiment tentant au début, un jeu où les adolescents devaient affronter leurs peurs, un gain à la fin, chacun pour soi. Mais je n'ai jamais ressenti le moindre frisson en les voyant affronter les épreuves, ils étaient apeurés ou terrorisés et pourtant, rien ne m'a touché. Même les histoires personnelles des personnages, du pourquoi ils participaient au Panic ne m'ont rien fait.
J'ai donc été imperméable aux personnages. On en suit principalement deux et aucun n'a réussi à me faire vibrer. Ils ont ou ont eu une vie dure et malgré ça, l'auteur n'arrive pas à nous rendre proche d'eux.
Le seul point de vue que j'aurais trouvé plus intéressant aurait été celui de Bishop mais malheureusement, on en apprend que très peu.

Pour résumer, une lecture qui m'a déçu car elle ne m'a fait rien ressentir. La quatrième de couverture promettait quelque chose que l'auteur n'a pas réussi à tenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire