mardi 25 mars 2014

Player one, Ernest Cline

Titre du livre : Player One
Titre original : Ready Player One
Auteur : Ernest Cline
Résumé : Nous sommes en l'an 2044 et le monde est véritablement devenue un endroit peu fréquentable. Plus de pétrole. Le climat est entièrement déréglé. La famine, la pauvreté et la malade n'épargnent personne.
Comme la plupart du monde, Wade Watts s'échappe de cette réalité déprimante en passant des heures sur OASIS, une immense utopie virtuelle où chacun peut devenir qui il veut, vivre, jouer, aimer sur l'un de ses dix mille planètes. Et comme la plupart du monde, Wade est obsédé par le plus grand billet de loterie de tous les temps, caché dans cette réalité alternative: James Halliday, le fondeur d'OASIS mort sans héritier, a promis que le contrôle d'OASIS - et de sa fortune massive - irait à la personne qui pourrait résoudre toutes les énigmes cachées à l'intérieur de sa création.
Depuis des années, nombreux sont ceux qui ont vainement essayé d'obtenir ce prix, ayant pour seule information que les énigmes sont basées sur l'obsession d'Halliday à propos des années 80. Et puis Wade tombe sur la solution de la première énigme. Le voilà qui se retrouve alors soudainement propulsé dans une course désespérée contre des milliers de concurrents pour l'héritage ultime, une chasse qui prendra rapidement des dimensions réelles inquiétantes, et qui changera profondément Wade et son monde.
Source : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=47582



Avis personnel:

"Player One" commence en 2044. La Terre est une vraie catastrophe : la famine, la pauvreté règne sur la plupart du territoire, seules quelques grandes villes sont encore digne de ce nom. Heureusement, il existe l'OASIS : un monde virtuel crée il y a quelques années. Les personnes peuvent y incarner le personnage qu'ils veulent, avoir la vie qu'ils veulent. C'est une sorte de paradis pour ceux qui ont une vie pitoyable dans le monde réel, un exutoire. James Halliday, le créateur de l'OASIS, est mort plusieurs années auparavant. Il était sans héritier pour son immense fortune (évaluée en milliards de dollars). Mais l'homme avait rédigé son testament via une vidéo qui a été diffusée le soir de sa mort par mail à tous les utilisateurs de la simulation : l'héritier de sa fortune, sera celui qui résoudra le premier les différentes énigmes de l'oeuf de Pâques qu'il a dissimulé dans l'OASIS. Une véritable chasse à l’œuf est lancée et Wade Watts, jeune homme de 18 ans, en fait partie. Halliday était un fervent fan des années 80 et de ses jeux vidéos, séries et films. Les différentes quêtes pour arriver à l’œuf sont bien entendu en relation avec ces années-là. Wade sera-t-il capable de passer tous les obstacles sur une époque où il n'était pas encore né ?

A la sortie du livre, j'avais hésité à le prendre, j'avais lu des critiques assez mitigées dessus. Donc j'ai attendu un peu et finalement le mois dernier j'ai craqué et j'en suis bien contente! Je l'ai lu en 2 soirées, alors que le livre est grand format avec une petite écriture et fait 403 pages. Je ne dirais pas un coup de cœur mais vraiment pas loin.
Le personnage principal est Wade Watts, un jeune homme défavorisé sans le sous, qui vit avec sa tante dans une pile de caravanes aux alentours d'une grande ville. Il a réussi à s'en sortir grâce à son compte dans l'OASIS et ses capacités innées en informatique. Ma sympathie pour ce personnage a été comme les montagnes russes : des hauts et des bas, heureusement il y a beaucoup plus de hauts que de bas. Sa dévotion pour le chasse à l’œuf et, surtout, sa passion pour tout ce qui touche a James Halliday est effarante et enviante. Dans le jeu, il est connus sous le pseudo « Parzival ». Au fil de sa quête, il va rencontrer d'autres personnages, tel qu'Art3mis et Aech que j'ai été conquise de rencontrer. Autant l'une que l'autre sont intéressants à suivre à travers les yeux de Wade, ils ont chacun des caractères si différents et si complémentaires que c'est agréable à lire leurs dialogues. Ils sont aussi des chassoeufs (c'est comme ça qu'ils s'appellent) et sont donc également des concurrents de Wade.
Ce que j'ai bien aimé dans l'histoire c'est toute la quête de l’œuf et toutes les références aux jeux vidéos, films et séries des années 80. Je ne vais pas dire que je les ai toutes comprises, je ne suis pas assez gameuse pour ça, mais je pense que j'en ai eu un peu plus de la moitié, assez donc pour comprendre les références inconnues et pour aimer l'histoire et les raisons de leur passion. Et puis, enfin un livre fait pour les geeks !
Ensuite, j'ai bien aimé le côté questionnement de l'éthique de vivre plutôt dans un monde virtuel que dans le monde réel. Malheureusement, la question n'était pas assez approfondie et aurait mérité de l'être, à mon avis.

La plume de l'auteur est très fluide. Le sujet abordé était pour moi très connu donc je n'ai eu aucun mal à m'approprier l'univers qu'il a crée. Il a choisi dès le début de donner beaucoup d'informations sur l'univers et sur l'élément déclencheur du récit, cela ne m'a pas dérangé mais je pense que certains lecteurs, qui auraient déjà du mal avec les fortes références informatique, pourraient se sentir perdus dû au trop plein d'informations.

Pour résumer, « Player One » est un bon livre pour ceux qui aiment les anciens jeux vidéos ou films. De mon côté, j'ai adoré ce livre avec lequel j'ai passé un très bon moment. Les personnages sont attachants et bien approfondis par l'auteur, le récit facile à lire et l'histoire super intéressante. Une très bonne lecture !

2 commentaires:

  1. Malgré ton avis positif je ne suis pas convaincue. La couverture est hideuse et le speech ne m'intrigue pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour apprécier, faut vraiment être attiré par les anciens jeux vidéos et l'univers console/jeux/informatique :)
      Et la couverture est dans cet esprit je trouve ^^

      Supprimer