mercredi 5 février 2014

5 livres, quels personnages ? (n°2)

Après 2 mois depuis le premier article, je me lance pour en faire un deuxième.
N'hésitez surtout pas à venir commenter pour me dire quels personnages vous ont marqué dans les livres que je cite, que ce soit le ou les même que moi ou que ce soit différent :)

Pour cette deuxième édition, voici mes choix:
  • Divergent – Tobias
  • L'assassin royal – Vérité, Burrich et Patience
  • Succubus – Seth Mortensen & Carter
  • La Cité des Ténèbres - Jace
  • Mercy Thompson – Adam, Mercy et Bran

Divergent – Tobias

Pour Divergent, j'avais 3 choix : Tobias, Tris ou l'histoire d'amour de Tobias et Tris. Pourquoi Tobias et pas un autre personnage ? Déjà un des points est que, pour moi, Veronica Roth n'a pas étoffé les personnages que l'ont suit durant les trois tomes à part Tobias, Tris ou les parents de Tobias. Et je n'ai pas eu un coup de cœur pour l'un d'eux par les dialogues. Donc cela réduit mes choix. Ensuite, quand on apprend à connaître les parents de Tobias, cela les rejette automatiquement de la liste. Et pour moi, Allegiant m'a fait tirer une croix sur Tris et son histoire d'amour. Pour plus d'information, je vous invite à aller voir mon article dessus.
Mais n'allez pas croire que Tobias est un choix par défaut car il m'a quand même plu durant ma lecture.
Tobias est dans le tome 1 l'entraîneur mystérieux des transférés. On le voit à travers les yeux de Tris, il est beau, a une force incroyable et son masque qu'il tient à avoir à tout moment nous attire inéxorablement ; on veut savoir ce qu'il cache dessous. Et, on voit l'homme doux qu'il est avec Tris, l'homme blessé par son passé grâce au « fear landscape » (désolé je ne l'ai lu qu'en VO, je ne connais pas la traduction en VF). Mais on se doute qu'on ne voit pas tout, qu'il manque des choses. Dans le tome 2, il nous montre vraiment les blessures de son passé et sa force intérieur. Malgré un climat terrible et des choix difficiles, il arrive à faire le bon pour lui, pour sa vision des choses. C'est dans le tome 3 où on peut voir qui il est vraiment. Comme je viens de le dire, on sait qu'il est blessé mais qu'il a une force. Je trouve que grâce aux povs de Tobias, on voit que ce que j'imaginais n'était qu'un centième de ce qu'il est réellement. Il se sent faible face à ses sentiments et pourtant il arrive à aider les autres, à y faire face d'une certaine manière.
Pour moi, Tobias est un homme fort d'apparence et doux mais qui cache des blessures profondes. Il était très intéressant à suivre.

L'assassin royal – Vérité, Burrich et Patience

En choisissant les livres, je me suis dis qu'il fallait absolument que je parle de cette saga qui a été longtemps ma préférée, mon top 1. Le problème ? Ca fait plus de 5 ans que je ne l'ai pas relu et je n'ai qu'un souvenir global de la saga et de ses personnages. C'était un tout que j'aimais. Je me suis fait violence et je me suis décidée à en choisir un personnage, enfin trois. Il y a tellement de personnages que j'ai apprécié qu'il me faudrait un article pour ce livre à lui tout seul.
Je n'ai ni choisi Fitz ni le Fou car ils étaient trop évident et quand bien même je serai parti sur l'évident, il leur manque quelque chose pour que je les choisisse. Attention, je les aime beaucoup, leurs personnages sont bien creusés et ont évolué. Mais j'ai préféré me concentrer sur trois autres personnages qui ont leur importance dans l'histoire et qui m'ont plus touché.
Tout d'abord Vérité. C'est le prince servant du royaume des Six Duchés après que son frère Chevalerie ait abdiqué avec l'arrivée de son fils bâtard. C'est un guerrier, il a l'esprit tactique d'un général de guerre et il est moins à l'aise avec les jeux politiques ; il n'a pas été éduqué dans cette optique. Il reste néanmoins quelqu'un de sincère, de dévoué pour son royaume et pour sa famille. Cela va se voir tout le long des tomes, entre son mariage, sa façon de se jeter à corps perdu dans la défense des côtes et son amour pour son père. Il est loyal à sa famille. Je dirais que cet homme est l'homme droit dont un royaume a besoin. Grâce à Fitz (de bien des manières), on voit également qu'il est naturel et aimant. J'aime beaucoup sa droiture et il m'a été impossible de ne pas l'apprécier durant ma lecture.
Ensuite, j'ai choisi Burrich pour sa loyauté et sa dévotion à la famille Loinvoyant. Cet homme a tout perdu lorsque Chevalerie (dont il était l'homme lige) a quitté le trône et l'a laissé à la Cour de Casterlcerf pour s'occuper de son bâtard, il n'était plus rien. Et pourtant, il est resté fidèle à son ancien prince, il s'est fait un devoir d'éduquer de la meilleur des façons ce fils illégitime même s'il n'a jamais réellement reçu de gratification pour tout ce dévouement. Son passé et son évolution au fil des livres montrent également ce dévouement. Mais Burrich n'est pas que ça, c'est aussi un rocher sur lequel les gens peuvent se reposer et une force de la nature. C'est pour ce tout que je l'ai choisi : il est l'un des piliers de l'histoire, en étant en retrait, et pourtant, il ne demande rien en retour.
Et pour finir Prudence : l'ancienne reine servante un peu fofolle. Elle est tout d'abord caractérisée par son côté excentrique et son esprit futile. C'est d'ailleurs comme ça que Fitz la voit au début et la fréquenter est plus une corvée pour lui qu'un plaisir. Et pourtant, on ne peut être autant plus loin du compte que ça. Il ne faut pas oublier que cette femme a été la reine servante, elle a été habituée aux intrigues de la Cour et donc sait que la jouer futile et excentrique est le meilleur moyen pour être exclue des jeux et de pouvoir avoir toute la liberté qu'elle veut pour ses desseins. J'aime beaucoup Prudence car on l'a privé du royaume, avec l'abdication de Chevalerie, elle a été raillée d'avoir la preuve visuel de l'infidélité de son mari (bien que cela soit connu de tous mais, sans preuve, on fait comme si rien ne s'était passé) et pourtant elle est restée forte et a agi de la plus noble des façons. Pour moi, c'est une femme forte, intelligente, droite et qui, surtout, a beaucoup de cœur.
Ces trois personnages sont pour moi de très bon représentants de cette saga et de la force qu'elle porte.

Succubus – Seth Mortensen et Carter

Le dernier tome de Succubus est sorti chez Milady en 2013, c'est pour cette raison que je l'ai choisi, on a eu le fin mot de l'histoire et donc on sait tout ce qu'on pourrait savoir sur les personnages.
Deuxième livre de cette édition où je n'arrive pas à choisir un seul personnage.
Seth Mortensen est l'écrivain à succés dont Georgina est ultra fan. Cet homme est simple, gentil, rigolo, doux, aimant, prêt à tout pour l'élue de son coeur : l'homme (presque) parfait quoi. A cause des intrigues de la saga, il n'est pas l'homme parfait, il a fait souffrir Georgina comme elle l'a fait souffert. Cela a permis à l'auteur de donner plus de volume au personnage. J'aime tout simplement le côté idyllique que Seth représente.
Un autre homme de la série a attiré mon attention : Carter ; l'ange mystérieux. Il apparaît dans chaque tome, toujours à se mêler des affaires des Enfers mais sans que l'on sache réellement pourquoi. Je le trouve inaccessible, mystérieux et j'ai toujours envie d'en savoir plus sur lui. Il a également un côté ange diabolique (sa façon d'être à la limite de tomber en Enfer) que j'aime beaucoup. Il n'est pas si blanc qu'il devrait l'être. J'aimerai bien un spin off sur lui, je pense que cela pourrait être très marrant !

La Cité des Ténébres – Jace

Cette fois-ci, je ne vais pas être très originale en choisissant: Jace.
Parmi tous les personnages de cette saga, c'est celui qui, pour moi, a le plus évolué et qui a su me toucher. De mon point de vue, c'est un petit con (excusez-moi de l'expression) qui se la joue gros dur mais qui cache, au fond, un jeune homme blessé et fragile. J'ai juste une envie c'est de le prendre par les épaules et de le pousser dans les bras de Clary. La vie ne l'a pas épargné dès l'enfance et pourtant il est devenu un jeune homme assez incroyable.

Mercy Thompson – Adam, Mercy et Bran

Mercy Thompson, ah Mercy, je suis tombé sur cette saga tout à fait au hasard et que j'ai adoré dès le début. Un peu de légéreté dans le monde des surnaturels.
Le premier personnage auquel j'ai pensé lorsque j'ai choisi ce livre était Adam. L'Alpha de la meute de loup-garous de Tri-Cities, ancien des Forces Spéciales. Comme tous les Alphas d'une meute, il a un énorme charisme, de part la puissance venant de son loup. Il est également un bel homme, doux et gentil quand il le veut, comme on peut le voir avec sa fille. Mais il sait aussi être strict et faire appliquer les règles des créatures surnaturelles dans sa meute. C'est le bel exemple de l'équilibre parfait (quoiqu'il en dise). Puis, le gros avantage qu'il a est d'avoir Mercy en face pour le challenger très souvent. Ca lui fait du bien je trouve et cela nous donne de très belles scènes d'humour, surtout dans les premiers tomes. Je pense que c'est l'homme auprès duquel on se sent en sécurité. De plus, j'imagine quand même un gros et grand nounours (sauf quand il est en loup-garou, là je m'y approcherais pas) et ça, j'aime.
Numéro 2 : Mercy. J'adore Mercy. Son humour, ses traits d'esprit, sa volonté d'indépendance sont tout ce qui fait d'elle quelqu'un de fort et de génial. Dès le début, j'ai adoré les livres grâce à elle. Elle donne une vraie dynamique aux livres et reste constante dans sa façon d'être. (Je vous avoue, en vous écrivant ces quelques lignes, j'ai une soudaine envie de me relire toute la saga ^^)
Et en dernier, je ne pouvais pas ne pas citer Bran. C'est l'homme dont on entend parler sous le nom du Marrock, le chef des chefs des loup-garous, il n'y a pas plus puissant loup-garou que lui en Amérique. Il a un côté taquin que j'adore. Il est très vieux et porte avec lui un aura de mystère sur toutes les connaissances qu'il a du monde, comment était-il à l'époque où est né Bran ? De plus, l'autorité qu'il a sur ses loups est énorme si on y pense. Tous les loup-garous de l'Amérique lui doivent obéissance et respecter les règles qu'il édite. Il pourrait en profiter, régner férocement. Mais non, comme Adam l'est au sein de sa meute, Bran est un chef comme il faut. Il donne des deuxièmes chances à ceux qui peuvent se racheter, il fait ce qu'il faut face aux débordements de certains autres, quitte à prononcer une sentence de mort à leur encontre. Mais les choses sont clairs avec lui : respecte les règles et le Marrock est là pour toi, brise-les et assume les conséquences de ton choix. C'est un chef juste. Et c'est pour tout ça que j'aime ce personnage et que j'aime chacune de ses apparitions.

 C'est un exercice dur que d'expliquer les raisons pour lesquelles on a choisi un personnage, surtout pour éviter de spoiler.
Et vous, quels personnages auriez-vous choisi pour ces livres ? Racontez-moi :)

4 commentaires:

  1. Cette fois, je ne connais aucun des personnages :( Dommage, j'aurais aimé confronté mon point de vue au tien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, sinon tu peux me proposer les livres du prochain article ^^
      Si t'aimes la fantasy, faut lire "L'assassin royal" c'est 13 tomes mais super !

      Supprimer
  2. 13 tomes ça me fait un peu peur ^^
    Oh ça pourrait être sympa. Je te propose 5 titres lus et toi tu m'en proposes 5. On fait un double article : un sur ton blog, un sur le mien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça fait peur, surtout qu'il y a une autre saga (de 9 tomes), qui se lit en parallèle (le mieux c'est entre le tome 9 et 10 de l'assassin royal) car certains personnages on les retrouve dans la suite de l'assassin royal. Mais après, moi je les ai lu séparément et ça marche tout aussi bien ^^
      Oh oui ça pourrait être sympa ! On pioche dans la biblio de l'autre et pouf :)

      Supprimer