mardi 28 janvier 2014

Les Legs de la Faille : La larme des Dieux (tome 3), Raymond E. Feist

Titre du livre : Les legs de la faille : La larme des Dieux (tome 3)
Titre original : Krondor: The Assassins
Auteur : Raymond E. Feist
Résumé : Le monde court une nouvelle fois un terrible danger : les ennemis de Krondor ont réussi à s'approprier une gemme aux pouvoirs inimaginables, connue sous le nom de Larme des dieux. Le prince Arutha envoie ses plus fidèles partisans la leur reprendre, au péril de leur vie. Car tandis que James, William et la magicienne Jazhara partent s'acquitter de leur mission, de sombres créatures conspirent dans les ténèbres ; si elles parviennent à mettre la main sur la Larme des dieux, le chaos s'abattra sur le monde de Krondor et le corrompra définitivement...
Source : amazon.fr



Avis personnel :

J'ai rapidement commencé le dernier tome de la trilogie "Les legs de la faille : La larme des Dieux" après avoir fini le précédent. J'avais vraiment envie de découvrir quelles allaient être les nouvelles aventures de William, James et Arutha et comment l'intrigue du Rampant et des Faucons de la nuit allaient se terminer. On retrouve donc ces deux derniers quelques semaines après la bataille du désert, l'écuyer est encore courbaturé et diminué par les blessures qu'il a reçu là-bas. Dans la ville de Krondor, le peuple et ses bandits essaient de reprendre le cours normal de leur vie. Au château, un nouveau dignitaire arrive : la magicienne Jazhara, venue du Port des Etoiles et conseillé par Pug lui-même. Dès son arrivée, elle est entraînée dans les intrigues de la cour de Krondor par l'ancien voleur, sous les ordres de leur prince.

J'ai pris beaucoup de plaisir durant cette lecture. La plume de Raymond E. Feist est toujours aussi bonne (comme l'est la traduction) et il réussit toujours à nous emmener avec lui sur Midkemia. Je n'ai aucun reproche à faire de ce côté. Néanmoins, maintenant que je suis plus impliquée dans l'histoire, j'ai quelques petits reproches à faire.
J'en ai déjà parlé dans mon avis sur le précédent tome : les personnages principaux sont "invincibles". Et c'est d'autant plus flagrant ici qu'avant. Beaucoup de questions inhérant avec la fantasy et aux missions qu'ils effectuent sont, pour moi, dénués de tout suspens dans "La larme des Dieux". Et avec un des charmes de la série s'est éclipsé.
Le deuxième reproche que je ferai n'est pas imputable à l'auteur, si j'ai bien compris mais qui donne un goût un peu amer à la fin. Durant tout ce volet, on a répondu à certaines questions soulevées dans les précédents livres mais on a également posé de nouvelles questions. Et malheureusement, certaines sont restées sans réponses lorsqu'on tourne la dernière page. On reste réellement sur notre faim, comme si c'était bâclé; sachant que la suite "L'entre deux guerres" se déroulent une dizaine d'années plus tard, on est sûr de ne pas avoir nos réponses. En fouillant un peu, j'ai découvert que Raymond E. Feist devait écrire 2 autres "nouvelles" (h-s : d'ailleurs je comprends mieux pourquoi je trouvais que chaque tome était suffisant à lui-même, tout en ayant un fil rouge courant sur toute la trilogie). Malheureusement, elles n'ont jamais été écrites à cause d'un conflit avec la société éditrice du jeu dont, je le rappelle, est tiré cette trilogie. Heureusement, l'an dernier est sorti en VO "Jimmy and the Crawler" qui devrait clôturer toutes les intrigues encore en cours. J'essai de trouver une date de sortie en France mais pour le moment aucune nouvelle.
Malgré ces reproches, je tiens à rappeler que j'ai tout de même apprécié ma lecture et qu'elle m'a même donné envie de relire "L'entre deux guerres". Je sais que j'ai loupé certaines références lors de ma lecture de ce cycle et j'ai envie de profiter pleinement de ce monde.

Dans ce dernier tome, on découvre Jazhara, la nouvelle magicienne de Krondor, après le départ à la retraite de Kulgan. J'ai beaucoup aimé son arrivée : elle est intelligente et très forte. Ses origines keshiannes peuvent être un handicap à Krondor mais elle sait y faire face. Beaucoup de ses remarques ou de ses décisions sont tout à son honneur. Une femme forte comme on aime en voir et qui n'est pas masculanisé non plus. Malheureusement, de par ses pouvoirs et son esprit, j'ai trouvé qu'elle venait renforcer l'impression d'invincibilité des autres personnages déjà présent.
On rencontre également Hilda, bien que briévement. Ce personne réserve bien des surprises et j'aurais aimé qu'elle soit plus développée. Peut-être dans la suite, si jamais elle sort un jour en France.

L'histoire en elle-même est bien ficelée et se déroule toute seule. De ce côté-là, je n'ai pas été déçue à un seul instant. L'auteur sème au fil des pages des petits indices, au milieu des ennuis dans lesquels nos héros ne peuvent que se fourrer. On assiste encore à beaucoup de combats, certains contre des créatures surprenantes; je ne m'attendais vraiment pas à voir ce genre de créature dans ce livre, sincérement. Grâce à James et Jazhara, on passe d'une ambiance sérieuse à celle un peu plus détendue grâce à leur humour caché ou leur petite pique bien visée. L'histoire évolue vers son dénouement sans incohérence. Feist a toujours maîtriser sa narration et cela se confirme ici aussi : il change rarement la vision du lecteur par rapport à l'intrigue (on suit souvent toujours les mêmes personnages : ici James) sauf lorsque cela va apporter quelque chose à l'histoire. Il ne s'éparpille pas et on découvre les réponses au même moment que les héros. J'aime bien ça.

Pour résumer un peu mon avis, qui je trouve est assez long : j'ai bien aimé ce dernier tome et toute la trilogie. Il y a bien sur quelques points négatifs qui peuvent gêner à la longue. Mais sur l'ensemble, je conseille de lire cette suite à "La Guerre de la faille" à ceux qui veulent encore se retrouver sur Midkemia. Juste un petit conseil : ne soyez pas trop frustré si le tome 4 n'est toujours pas sorti en France ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire