samedi 23 novembre 2013

La Cité des ténébres : La coupe mortelle (tome 1), Cassandra Clare

Titre du livre : La Cité des ténébres : La coupe mortelle
Titre original du livre : The Mortal Instruments : City of bones
Auteur : Cassandra Clare
Résumé : Clarissa « Clary » Fray, quinze ans, est une jeune adolescente qui vit à New York. Lors d'une soirée dans un club new-yorkais, le Charivari, elle découvre un spectacle effrayant et plusieurs personnes vêtus de noir qu'elle seule peut apercevoir. Quand sa mère disparaît, capturé par de ténébreuses créatures, Clary découvre le monde des Chasseurs d'Ombres et les Créatures Obscures telles que les vampires, les loups-garous et les démons. Accompagné de Jace et d'autres Chasseurs d'Ombres de l'Institut, Clary va tenter de comprendre ce monde particulier et de sauver sa mère, découvrant au fil du temps des révélations de plus en plus surprenantes.
Source : wikipedia.org



Avis personnel :

Avec la sortie du film qui approche à grand pas, la réédition des tomes avec leurs couvertures originales, j'ai craqué, je me suis acheté la trilogie pour pouvoir la relire. Et, étant donné que je n'avais pas fait d'articles lors de ma première lecture, j'en profite aujourd'hui.

L'histoire suit Clary, jeune fille de 15 ans habitant New York. Alors qu'un soir elle sort avec son meilleur ami, Simon, dans un club, elle voit quelqu'un se faire assassiner d'une manière stupéfiante par trois adolescents. Mais elle seule a vu la scène, personne d'autre. Un autre soir, elle revoit l'un d'eux, Jace. Au même moment sa mère disparait, laissant leur appartement sans dessus dessous. C'est là que Jace lui apprend l'existence du monde des Chasseurs d'Ombres, comme le jeune homme, et des Créatures Obscures, ceux qui ont enlevé sa mère. Elle va se mettre à sa recherche, avec l'aide du Chasseur d'Ombres. Il va lui faire découvrir son monde, celui auquel elle pourrait appartenir.



Autant lors de la 1ère lecture que pour cette seconde, j'ai eu du mal à me plonger dans l'univers. Le début du livre est intéressant mais beaucoup de choses se passent très vite et j'ai eu du mal à m'intégrer de suite. Il n'a quand même pas fallu très longtemps avant que l'écriture et le monde de Clary et Jace m'happe complètement, une trentaine de pages auront suffi. Donc, un petit début difficile mais qui ne dure pas longtemps.

L'histoire de la Cité des ténèbres est intéressante : on vit dans un monde où nous les humains, les Terrestres comme les autres nous appellent, ne voyons pas le monde qui nous entoure. Vampires, loup-garous, fées, démons, etc. tout ça est le fruit des légendes et des contes. Ce  qui n'est pas le cas, nous sommes aveugles (à l'instar des Moldus dans Harry Potter). Car tous ces contes et légendes sont basés sur la réalité, ces Créatures Obscures existent bien et les Chasseurs d'Ombres, tel que Jace, sont là pour combattre (surtout les démons) et empêcher les autres d'attaquer les Terrestres. Grâce à Clary et à sa découverte de ce monde, nous aussi on le découvre et j'ai aimé l'univers qu'a crée Cassandra Clare. L'Histoire, avec un grand H, d'Idris, la création des Chasseurs d'Ombres, l'insurrection de Valentin Morgenstern. Elle s'est basée sur notre Histoire, je suis peut-être la seule, mais pour moi Valentin, sa montée au pouvoir et ses idées ressemblent terriblement à Hitler. Donc on arrive à bien comprendre les enjeux des "gentils" et le pourquoi de la peur que leur insuffle le simple nom de "Valentin".

Par contre ce qui est dommage, c'est que dans tout le roman on nous raconte combien Alicante est belle, mais jamais on ne la voit par les yeux de Clary donc on reste sur notre faim sur ce point-là.

Pour moi, Cassandra Clare a réussi à trouver un juste milieu dans l'univers qu'elle a crée et la réalité de ses créatures : ni trop trash, ni trop super mieilleux à la Twilight (et j'aime toujours cette saga!)

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup aimé Jace, son côté chieur et son cynisme. Il est rafraîchissant aux côtés de Clary. Elle s'inscrit plutôt dans le registre des héroïnes à qui tout leur tombe dessus, qui sont des victimes mais qu'on doit également traité comme une guerrière et qui sont naïves. Clary n'est pas la pire héroïne, ni la meilleure, je l'ai apprécié mais c'est le "cliché" qui m'a un peu refroidie. Je commence à me lasser de ce genre de rôle féminin dans le Young Adult, on en croise dans toutes les sagas je trouve.
Alec, Isabelle et Simon ne m'ont pas fait une grande impression dans ce premier tome. Ils sont là, ils aident à l'histoire et à l'action mais je ne me suis pas vraiment attaché à eux. Même si on peut s'identifier assez facilement à Simon je trouve.

Il nous reste Valentin, le grand méchant de l'histoire. On ne le voit finalement que très peu dans ce premier
tome, on en apprend un peu sur lui mais pas assez encore pour nous mettre l'eau à la bouche. A voir dans les prochains tomes!

L'un des points positifs de ce roman est la plume de l'auteur, même en VF avec la traduction. Elle est fluide et assez simple. Ce qui permet au lecteur de se laisser porter par le récit et au final, de ne pas ressentir l'épaisseur du livre. Bon point.

Lors de ma première lecture, la fin m'avait laissé pantoise, envieuse d'avoir la suite. Même lors de ma seconde lecture, connaissant la suite, j'ai ressenti la même envie. Ce qui montre à quel point ce livre est bien.

Depuis que j'ai commencé cet article, je suis allée voir le film au cinéma. J'ai bien aimé le film, j'irais voir la suite. J'ai beaucoup aimé les acteurs choisis, je les trouve bien dans leurs rôles respectifs. A l'exception d'Isabelle et d'Hodge, ils ne ressemblent pas du tout à ce que j'avais imaginé. Pour Isabelle, pour moi elle était assez petite, un peu comme Zoey Deutch de Vampire Academy. Hodge était pour moi un lascar un peu comme Maugrey Fol'Oeil dans les films Harry Potter. Totalement différent l'un et l'autre de ce qu'on m'a donné à l'écran. Mais soit, je m'y suis rapidement faite.
 Au niveau des choix des scènes, je ne vais pas alimenter le débat des adaptations et des choix fait. J'ai apprécié le chemin qu'ont pris le réalisateur et les scénaristes de mettre beaucoup d'humour dans le film. C'était un très bon choix pour moi car on passe un très bon moment et on évite les scènes trop mielleuses (qui sont souvent reprochés à ce genre de film). Le seul point très négatif que je soulève c'est la fin et elle se résume à une unique réplique. Une réplique qui pour moi a été une erreur. Même une très grosse erreur. Pour moi, c'est enlever tout l'intérêt du reste de la saga et surtout le suspens. Ils ont fait ce choix pour ne pas choquer ? Pourquoi cela choquerait-il en film alors qu'on le lit ? Bref, très mauvais choix.

Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. J'ai bien envie de lire ce livre, j'en entends beaucoup parler et il m'intéresse beaucoup :) ! J'espère m'y plonger sous peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne seras pas déçu :) je sais pas si tu as vu le film ?

      Supprimer