jeudi 10 octobre 2013

Fruits Basket, Natsuki Takaya

Titre du livre : Fruits Basket
Auteur : Natsuki Takaya
Résumé : Tohru Honda est une lycéenne de 16 ans qui vit seule sous une tente après la mort de sa mère. Sans le savoir, elle s’est installée sur la propriété de la famille Sôma. Lorsqu’elle explore les alentours elle voit une maison et y entre. Elle y rencontre Yuki et Shiguré Soma. Ayant appris qu'elle vivait sous une tente, ils lui proposent de loger chez eux en échange de tâches ménagères. Tohru accepte et commence alors à vivre avec Yuki, Kyô et Shigure . Très vite, elle apprend le secret de la famille : 13 de ses membres sont victimes d’une malédiction. Ces personnes se transforment en l’un des douze animaux du zodiaque chinois, et le chat, lorsqu’une personne du sexe opposé se jette à leur cou ou lorsqu’ils se sentent gênés, ou encore affaiblis. Ils redeviennent humains quelques minutes plus tard (la durée de la transformation peut varier), mais réapparaissent complètement nus (ce qui peut s’avérer bien gênant surtout pour Tohru qui est souvent là lors de la transformation).
Source : wikipedia.org



Avis personnel :

J'ai découvert ce manga il y a une dizaine d'années, on me l'avait prêté. A l'époque il m'avait bien plu et j'ai eu envie de le relire. Ne les ayant pas, je me suis décidé à acheter tous les tomes, à raison de 2 par mois (je trouve que c'est raisonnable !).

Fruits Basket est l'histoire de Tohru Honda. Sa mère vient de mourir, son père étant mort il y a de cela des années, elle est hébergée par son grand-père. Mais rapidement, il doit faire réparer sa maison et part vivre chez son autre fille, laissant Tohru se débrouiller toute seule pour se trouver un logement entre temps. Ne voulant pas être fardeau pour ses deux amies, elle décide de camper dans la forêt. Sa tente se trouve sur les terres de Shigure Soma, qui héberge Yuki Soma, un garçon allant dans le même lycée que la jeune fille. Voyant qu'elle habite seule sous une tente, ils lui proposent de venir vivre chez eux, sans frais, à la seule condition qu'elle fasse les tâches ménagères. Elle accepte de suite, ne rechignant jamais à la tâche. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est qu'elle allait prendre part à l'un des secrets le moins bien gardé du monde : la famille Soma est touchée par une malédiction. En effet, 13 personnes faisant partie de la famille se transforment en animaux : les 12 animaux du zodiaque chinois et le chat; faisant référence à la légende sur ces 12 animaux.
"Une très vieille légende raconte l’origine des douze signes du zodiaque chinois, ainsi que celle du chat, 13e signe. Un jour, le dieu des animaux les invita tous à se rendre à une grande fête le soir même. « Ne soyez surtout pas en retard », précisa-t-il. Alors, le rat malicieux alla voir le chat et lui mentit : « La fête aura lieu demain, tu a bien compris ? ». Le chat naïf le remercia de l’information, et alla sagement dormir . Tous les animaux arrivèrent, sauf le chat, qui, trompé, dormait encore, en rêvant de la fête qu’il allait faire le lendemain. Ils firent la fête toute la nuit. Dieu récompensa les 12 premiers arrivés : le rat (qui était monté sur le dos du bœuf) sauta de son dos pour arriver en premier à la fête, puis le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien, et enfin le sanglier. Ainsi, ces douze animaux devinrent la représentation des signes du zodiaque chinois."

C'est comme ça que commence l'histoire. J'aime beaucoup ce manga pour son côté léger et humoristique. Mais il ne faut pas penser qu'il n'est que ça car il y a des thèmes plus profonds qui sont abordés : la perte ou l'absence d'un être cher, l’absolu pouvoir d'un membre d'une famille sur le reste, ses conséquences, l'amitié, la confiance, la générosité, l'altruisme... Là où Natsuki Takaya a bien réussi son manga, c'est que pour parler de ces sujets sans être trop dans le sérieux, le drame, etc; elle l'a équilibré avec l'humour et le style propre aux mangas : des situations cocasses (et inimaginable) et des personnages hauts en couleur.

En parlant des personnages, je vais rester sur ceux vu dans les 3 premiers tomes, de toute manière je ne me rappelle pas réellement des autres. J'aime beaucoup Tohru, elle est douce, naïve mais a une générosité immense et de l'amour à donner. Il y a juste un gros point négatif que je trouve par rapport à son personnage c'est son côté femme ménagère. Je ne pense que ça m'avait pas choqué lors de ma première lecture mais là, en tout cas dans ces 3 livres, il y a une forte présence de ce côté de la personnalité de Tohru et ça m'a dérangée. Pourquoi? Je trouve que ça a été abordé de la mauvaise manière : je l'ai ressenti comme si la jeune fille faisait toutes ces tâches pas juste parce qu'elle le veut mais surtout parce qu'elle pense que c'est la seule façon pour elle d'aider, d'apporter sa pierre à l'édifice. Alors que non, elle vaut plus que ça.
Concernant les personnages masculins, j'ai une très grosse préférence pour Kyo, le chat. Il est coléreux, agressif et râleur. En apparence. Dès le deuxième tome on voit que ce n'est qu'une façade pour le jeune garçon, qu'il est très attentif, surtout envers Tohru. C'est cette dualité que j'aime. Il est excessif sur tous les côtés de sa personnalité.
J'ai eu plus de mal avec Yuki, le rat. Il est trop parfait, trop lisse dans ces 3 tomes. Même si on a un aperçu de son passé difficile, il reste tout de même inaccessible au lecteur. Mais heureusement qu'il est là pour Tohru!
L'un de mes personnages préférés, avec Kyo, reste Momiji. Il apparait dans le 3ème tome et ce petit bout d'homme ne peut qu'être apprécié. Il est chou, il est rigolo, il est gentil et généreux. On craque pour lui :)

Fruits Basket est donc un manga que je redécouvre avec énormément de plaisir. Qui me fait rigoler mais également réfléchir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire