vendredi 17 août 2012

Mercy Thompson - Patricia Briggs


Titre du livre : Mercy Thompson
Titre original : The Mercedes Thompson Series
Auteur : Patricia Briggs
Résumé : « Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. » En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...
Source : amazon.fr



Avis personnel : 4/5

            J’ai récemment acheté le tome 6 que j’ai lu pendant mes vacances, donc je profite de cet article pour parler de cette saga que j’aime beaucoup.
            Mercy Thompson est une saga qui pour le moment compte 6 tomes en version française dont le dernier tome est sorti au début du mois de juillet. L’histoire est celle de Mercedes Thompson, une mécanicienne d’une ville du Montana, les Tri-Cities. Mais ce n’est pas une humaine : en effet, elle est une changeuse, elle se transforme en coyote. Et pourtant dans cette petite ville, elle n’est pas la seule créature surnaturelle. Son voisin est le chef de la meute de loup-garou, un vampire lui sert d’ami, l’ancien propriétaire de son garage est un fae, etc. Bien entendu, avec cette multitude de créatures surnaturelles différentes, les ennuis ne peuvent qu’apparaître autour de notre mécanicienne, unique changeuse en son genre.

            J’ai souvent entendu de mes amis la phrase « mais ça ressemble à Anita Blake ! ». Oui, les créatures faisant partie de l’histoire sont aussi des créatures d’Anita Blake : vampire, loup-garou, fantômes, etc. Oui, les deux héroïnes sont fortes, indépendantes, cynique (même si la palme d’or revient à Anita) et leur vie sentimentale est assez compliquée. Mais pour moi, ici s’arrête les ressemblances. Là où Laurell K. Hamilton n’hésite pas à montrer le sexe, le côté gore et crade de la vie au sein de la société vampiresque et loup-garouvienne ; de son côté Patricia Briggs est plus dans la retenue. Il y a de la violence aussi dans cette saga mais elle est moins crue. On m’a fait la réflexion que justement, à cause de ça, c’était moins intéressant que les Anita Blake. J’adore Anita Blake mais, j’en suis au tome 11 et je trouve que ça commence à être lassant cet univers plus gore. Pour le moment, nous n’en sommes qu’au 6ème tome de Mercy Thompson, plus de moitié moins qu’Anita Blake mais je pense que ne pas être parti dans ce sens-là permettra une plus grande marge de manœuvre concernant l’histoire.

            Pourquoi j’aime Mercy Thompson ? Comme je l’ai dit dans le paragraphe précédent : parce que c’est plus accessible et l’intrigue est vraiment là pour servir à l’histoire et non comme simple fil directeur. De plus, le personnage de Mercy est à la fois attachant, émouvant, fort et drôle. Sa relation avec la vie et les gens est intéressante à suivre. De par sa nature, elle comprend beaucoup mieux les gens que le commun des mortels, ce qui lui permet de se sortir de bien des problèmes… avec les humains tout du moins.
            Du côté des créatures surnaturelles, trois personnages ont retenu mon attention : Adam, Samuel et Bran. Tous trois loups garous. Adam est le voisin de Mercy et l’Alpha de la meute des Tri-Cities. Bran est le Marrock, l’Alpha de tous les Alphas d’Amérique. Samuel est son fils. Ils sont différents et ont chacun une profondeur d’âme qui nous interpelle. Patricia Briggs a réussi à nous transmettre le sentiment qu’on aurait si on se trouvait en face d’eux : de l’attirance et de la sécurité en voyant Adam, du respect envers Bran et un brin de mélancolie et de compassion envers Samuel. Et j’aime pouvoir ressentir ça et pas simplement que le lire. Très bon point pour Patricia Briggs.

            Les 5 premiers tomes nous plongent donc dans la vie de Mercy et ses aventures avec les loups garous, vampires et faes.

Attention, la suite contient des informations sur les premiers tomes (si vous ne les avez pas lu, faites attention).

            Le tome 6 « La marque du fleuve » est donc sorti début juillet. Depuis 2/3 mois, j’étais dans une période très très creuse de lecture. Je n’avais plus l’envie d’ouvrir un livre et de m’y plonger dedans. Et mes vacances m’ont fait le plus grand bien car j’ai pu finir 3 livres dont celui-là.
            Ce tome là commence fort. J’ai été surprise, pour ma plus grande joie. Adam et Mercy quitte les Tri-Cities pour des vacances. On est donc loin de la meute, des vampires et des faes… enfin pas tant que ça, des événements surviennent et obligent nos amoureux à s'en occuper. Ces vacances sont, pour nous lecteur, l’occasion de mieux connaître notre couple, d’en apprendre plus sur leur intimité. Je les aime beaucoup ensemble, ils sont tous les deux forts et indépendants et pourtant il y a une harmonie, une sincérité et un amour très beau à lire.
            L’histoire nous permet également d’en apprendre plus sur l’histoire de Mercy, ses origines et des histoires indiennes. L’intrigue est prenante, on ne devine pas aisément ce qui se passe. Il y a peu d’action dans ce tome mais ce n’était pas un moindre mal. Il y en avait juste assez pour apporter du piquant à l’histoire mais tout résidait dans les personnages et ce qu’on apprenait.

            Pour résumé, Mercy Thompson est une saga à connaître, ses personnages sont captivant et les histoires toujours bien ficelés. Merci à Patricia Briggs.