jeudi 19 avril 2012

L'Assassin Royal, Robin Hobb


Titre du livre : L’assassin royal
Titre original : The Farseer Trilogy
Auteur : Robin Hobb
Résumé : Dans un monde différent du nôtre, un univers médiéval-fantastique de rois, de guerriers, de pirates et de chevaliers, le peuple est en paix. Heureux, malgré les assauts occasionnels des « pirates rouges » sur leurs côtes. Mais voilà qu'on découvre le jeune Fitz, fils « bâtard » de Chevalerie, prince-héritier de la famille royale des Loinvoyant. Il grandit sans père - Chevalerie abdique lorsqu'il apprend son existence -, à la garde de Burrich, maître des écuries… Le monde de la cour du roi, dans lequel il évolue, n'est pas sans danger : au milieu des complots et des trahisons, Fitz n'a souvent que peu de liberté. Il doit allégeance - et la vie sauve - au roi Subtil Loinvoyant, son grand-père…
Source : 4ème de couverture



Avis personnel : 4/5

J'ai commencé la série alors que j'avais 12-13 ans. C'est ma mère qui m'avait acheté le premier tome chez France Loisirs. Dès qu'il fut entre mes mains, j'ai commencé à le lire mais, contrairement à beaucoup d'autres livres, je n'ai pas du tout accroché : 4 pages et j'ai rangé le bouquin pour en commencer un autre. Je ne pensais pas alors que quelques mois plus tard, il allait devenir mon livre favori et que j'aurais envie de dévorer la série entière. Donc, quelques mois plus tard, je n'avais plus rien à lire sauf ce livre qui m'avait profondément ennuyé la première fois. Je ne pouvais pas m'en acheter un autre et je venais déjà de relire tous mes livres, fallait bien s'occuper, je recommençais ce livre mais en zappant le prologue écrit en italique. Idem avec le début du premier chapitre, écrit en italique : zappé. Puis, ce fut le début de ma fin.

« L'Assassin royal » c'est l'histoire de FitzChevalerie, appelé communément Fitz, un enfant qui a été confié par son grand-père maternel à la garde de son père : le prince héritier du royaume des Six Duchés. Au long de ces 13 tomes, on suit la vie de Fitz au sein de la cour royale, lui, le bâtard royal du prince héritier. On va le voir vivre et affronter, tant bien que mal, les différents obstacles que la vie lui réserve : la brutalité de la cour royale, la dureté d'être le bâtard de la cour ou encore les méandres de l'amour.

Fitz est donc le bâtard du prince héritier du royaume des Six Duchés. On ne peut qu’aimer ce personnage. On vit son histoire à travers ses yeux depuis son plus jeune âge, il a 5 ans quand il est confié à la garde de son père, on le voit tout d’abord perdu dans le château royal, affronter la haine et l’indifférence alors qu’il n’est qu’un enfant qui n’a rien fait. Son innocence et sa vision simple des choses nous embarque totalement. On se met alors à l’aimer et à vouloir le protéger. Puis il évolue, il mûrit et devient plus résistant aux attaques de ses détracteurs. Au fur et à mesure, bien que le sentiment de protection soit toujours là, on a envie de l’aider à affronter tous les obstacles qu’il rencontre ! 
Fitz est élevé à la cour par Burrich, l’homme lige de son père. Burrich est ce qu’on pourrait dire un soldat d’honneur. Je me le suis toujours imaginé gros ours mal léché car bien qu’il puisse être dur avec Fitz durant son éducation, il l’a toujours protégé et aimé.  J’ai beaucoup aimé ce personnage.

Ce que je retiendrais de cette saga c’est qu’elle a été ma préférée pendant de nombreuses années. Malgré l’écriture assez particulière de l’auteur, j’ai mis du temps à m’y habituer, on arrive tout de même à rentrer dans son univers et ainsi apprécier pleinement les différents personnages que l’on rencontre durant notre lecture.

Au début de ma chronique, j’ai dit que le livre comportait des parties, écrites en italique, que j’ai dû sauter pour pouvoir arriver à lire. Lors de ma deuxième lecture, je me suis forcée à les lire et au final, elles se sont révélées très intéressantes : ce sont des extraits de parchemins des Six Duchés, extraits qui peuvent apporter des informations complémentaires sur le chapitre.


En résumé, « L’assasin royal » est une saga de fantasy qui mérite d’être lu. Son univers est riche et captivant et ses personnages prenants. Je la conseille vivement.

Informations complémentaires
La série comporte 13 tomes. L'auteur, Robin Hobb, a également écrit une autre série « Les aventuriers de la mer » qui s'inscrit dans le même monde que « L'Assassin royal ». Il est à noter qu'il est conseillé de lire les deux séries dans cet ordre (bien que je ne l’aie pas moi-même fait) :
·         Tome 1 à 6 de « L'Assassin royal »
·         Tome 1 à 9 de « Les aventuriers de la mer »
·         Tome 7 à 13 de « L'Assassin royal »

De mon avis, suivre cet ordre n'est pas primordial, mais a un certain avantage concernant certains personnages qui font leur apparition à partir du tome 7 de « L'Assasin royal ».

2 commentaires:

  1. Hiiii ! Juste une de mes séries préférées ;) !
    Vraiment très bien du début à la fin, je ne m'en lasse pas et pourtant c'est une série que je relis très régulièrement ;)
    Est-ce que tu as lu la suite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pendant longtemps ça a été ma série préférée, puis la Belgariade est passé par là ^^
      Quelle suite ? J'ai lu "les aventuriers de la mer" pour le moment. J'ai pas encore commencé la série sur les dragons (je ne sais plus le titre)

      Supprimer