samedi 18 février 2012

Les Vampires de Manhattan (tome 2), Melissa de la Cruz


Titre du livre : Les Vampires de Manhattan « Les sangs bleu », tome 2
Titre original : Masquerade
Auteur : Melissa de la Cruz
Résumé : Sublime et glaciale, la rivale de Theodora Van Alen, Mimi Force, prépare un grand événement chez les vampires : le bal des Quatre-Cents. Robes haute couture, "hype attitude", baisers vénéneux dans les palaces, tout serait parfait si, derrière les masques, les vrais dangers ne guettaient pas Theodora et ses amis.
Source : 4ème de couverture



Avis personnel : 3/5

            Les sangs bleu est le deuxième tome de la saga « Les Vampires de Manhattan » de Melissa de la Cruz. On retrouve les personnages comme ils étaient à la fin du tome 1 : Bliss a du mal à se remettre de la mort de son petit copain Dylan, transformé en sang d’argent ; et Theodora qui part à la recherche de son grand-père comme Cordelia lui avait demandé avant de mourir.

            Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur l’histoire du Comité, les relations des différents vampires entre eux ainsi que leurs noms originels. J’ai bien aimé cette partie, même si je trouve qu’elle n’est jamais assez exploitée. On en apprend des bribes par-ci par-là, toujours ce qu’on a besoin de savoir, mais jamais plus. C’est un des points négatifs de ce tome. On en apprend également plus sur les sangs d’argent, notamment grâce à l’arrivée d’un nouveau protagoniste, et comment et pourquoi le Comité a pris cette menace si peu au sérieux.

            La partie vampire de Theodora et Bliss se développe et leur corps s’adapte à ses changements. Elles vont devoir affronter plus de premières fois que la plupart des jeunes filles de leur âge : leur premier baiser sacré, leur premier bal des Quatre-Cents, etc. Une adaptation qu’ont parfois du mal à assimiler les deux jeunes filles : en effet, Theodora n’est pas encline à se trouver un familier, à effectuer sur lui le baiser sacré, surtout lorsque c’est son meilleur ami Oliver qui semble être celui qu’elle veut. J’ai bien aimé voir leur différente réaction face à leur nouvelle condition, Theodora et Bliss sont si opposés en tant qu’humaine qu’il ne pouvait en aller autrement qu’en tant que vampire. En tout cas, c’est l’impression que j’en ai eu.
            La partie plus axée sur les sentiments est également présente. Les mélodrames autour des « je t’aime » « mais moi je l’aime lui/elle » m’ont fait sourire (il m’en faut peu oui). Bizarrement, je me suis sentie très proche d’Oliver, le seul protagoniste important qui soit humain, en tant que meilleur ami et amoureux « secret » (enfin pas si secret que ça d’ailleurs) de Theodora. Son dilemme de rester proche d’elle, d’assurer son rôle d’Intermédiaire mais également de la voir se morfondre d’amour pour Jack, qui est lié inexorablement à Mimi, m’a beaucoup parlé, cette situation qu’on a surement du tous ressentir un jour. J’ai vraiment envie de savoir comment cela va se dérouler pour lui, quel destin Melissa de la Cruz lui a réservé. Va-t-il avoir un rôle plus important ? Va-t-il devenir la priorité de Theodora et passer devant Jack ? On verra ça avec le tome suivant.
En fait, j’ai remarqué que je suis plus touché par les personnages masculins que féminins. Même Jack, pourtant qu’on perçoit comme mystérieux est plus attrayant pour moi que Theodora, Bliss ou Mimi. Peut-être parce que je les perçois plus comme des filles de 15/16 ans au contraire des garçons qui ont l’air plus « mâture ». Je n’ai pas encore réussi à élucider cette partie.

Pour résumé, parce que je pense qu’il faut : j’ai bien aimé ce tome, l’histoire du Comité nous est un peu plus dévoilé, l’intrigue des sangs d’argent s’éclaircit et s’épaissit en même temps, et l’amour est toujours cette chose si complexe dont on ne trouve pas la solution, même chez les vampires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire