mercredi 5 octobre 2011

Immortels (tome 1), Cate Tiernan


Titre du livre : Immortels tome 1
Titre original : Immortals beloved
Auteur : Cate Tiernan
Résumé : Nastasya est une immortelle : elle semble avoir 18 ans mais en a 459. Ces dernières décennies, sa vie consiste à noyer son ennui dans les soirées arrosées. Un soir à Londres, son meilleur ami brise le dos d’un homme qu’il trouvait gênant. Bouleversée par cette cruauté et rongée par la culpabilité de n’avoir rien fait pour s’interposer, Nasty s’enfuit aux États-Unis. Elle y rejoint River, une autre immortelle qui l’avait invitée autrefois à vivre chez elle. Nasty se retrouve alors dans un centre de réhabilitation pour les immortels qui ont perdu le goût de vivre. La rebelle jeune fille finit par se plier aux règles de la maison et se lie avec les autres habitants, dont le sombre et mystérieux Reyn. Sa nouvelle vie lui permet de renouer avec ses origines, dont elle avait enfoui le souvenir. Elle se rappelle notamment l’assassinat de sa famille auquel Reyn pourrait ne pas être totalement étranger… « Je suis née en 1551, un joli chiffre bien symétrique. Quatre cent cinquante ans plus tard, on me demande encore ma pièce d’identité dans les bars. Avant que vous vous mettiez à crier, Waouh, génial ! laissez-moi vous dire à quel point c’est pénible. Je suis une adulte. Depuis presque toujours. Pourtant, je ne peux sortir de cet état d’adolescence éternelle, et je ne peux pas modifier mon apparence. »
Source : fr.wikipedia.org



Avis personnel : 5/5
J’avais Immortels dans ma liste des livres à acheter depuis quelques temps déjà mais ce n’était pas ma priorité numéro 1 jusqu’à ce que Cate Tiernan vienne à Toulouse pour une séance de dédicace ( Article sur la séance de dédicace ). Evénement trop rare dans le sud, il m’était impossible de le manquer, donc j’ai acheté le tome 1. Malheureusement, je n’ai pas pu le lire entièrement avant la rencontre (quarantaine de pages) mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier la rencontre. Au final, j’ai acheté les deux tomes d’Immortels et le premier tome de Wicca. Et j’ai fini le tome 1 et 2 d’Immortels le lendemain de la rencontre. Donc, oui j’ai adoré ces livres.

Immortels c’est l’histoire de Nastasia ou Nasty pour ses amis. C’est une immortelle de 459ans qui adore sortir, boire et faire la fête jusqu’au jour où son meilleur ami, Innocencio (ou Incy pour les intimes), rend un homme tétraplégique pour son seul plaisir. Ce fut LE choc pour Nasty, elle comprend rapidement que son immortalité la rendue insensible aux choses, il faut qu’elle change ça. C’est pour cela qu’elle se rend à River’s Edge aux Etats-Unis, une ferme du fin fond des Etats-Unis dans lequel viennent les immortels égarés ou perdus. Cette ferme est également une sorte d’école où des immortels enseignent à d’autres immortels l’étendue de leur pouvoir et une nouvelle forme de vie. Nasty quitte son ancienne vie sans un seul mot pour ses amis, sans même une indication de l’endroit où elle part. A River’s Edge, Nasty va apprendre à vivre des choses simples de la vie, des choses qu’en tant qu’immortelle elle prenait pour inutile et sans intérêt. Elle va y retrouver River, la propriétaire des lieux qui lui a proposé y a plus de 50 décennies de la rejoindre, Reyn, une sorte de dieu viking (je reprends les mots de Nasty) et une dizaine d’autres immortels.

            Dès les premières pages du livre j’ai apprécié Nasty. Elle a de très bonnes répliques cinglantes et ironiques, mais c’est aussi une immortelle qui a un passé douleureux et sulfureux dont elle n’est pas très fière. A River’s Edge, on la voit faire un long chemin vers l’acceptation de son passé malgré les obstacles qui interviennent sur sa route. C’est un personnage aussi fort que vulnérable, très maladroite dans ses relations sociales, tout cela la rend attachante.
            En dehors de Nasty, trois personnages sont sortis du lot pour moi : River, Reyn (c’était quasiment obligé) et Solis. River, la propriétaire de River’s Edge, est une immortelle qui a choisi d’aider ses congénères à survivre à leur immortalité. Elle est gentille mais sait se montrer ferme, on dirait une mère. Solis est l’un des professeurs. J’ai encore du mal à cerner pourquoi je l’aime bien. Il n’est pas tendre au début avec Nasty, doutant de sa réelle motivation à être venu à River’s Edge. Mais au fil des pages, on commence à l’apprécier. Et pour finir, le dernier mais pas des moindres : Reyn. Dès son entrée, Nasty nous fait l’aimer : elle le surnomme « Dieu Viking ». Elle est tellement morte de désir pour lui qu’on ne peut que ressentir. Reyn, immortel lui aussi, assez peu bavard et très froid vis-à-vis de Nasty dès le début. Comme elle, on ne sait pas pourquoi mais il a une aura de mystère autour de lui qui nous attire et qui nous rend avare d’informations sur lui et sur les scènes avec lui. Car, à chaque fois que Reyn est dans une scène, tout part de travers. J’ai trouvé assez marrant de voir Nasty, immortelle depuis 459 ans il faut le rappeler, agisse presque comme une adolescente quand elle parle avec Reyn : intérieurement elle fond pour lui mais elle tente de le cacher en étant cassante avec lui.

            Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce premier tome d’Immortels. L’écriture est fluide et prenante, les personnages sont intéressants à travers leurs histoires et la trame de fond est captivante. La magie est présente mais de façon subtile, elle a été présenté comme quelque chose de naturel qui allait de soi avec l’état d’immortel. Un coup de fraîcheur pour ce genre de livre.

            Vivement que je commence le tome 2 !

2 commentaires:

  1. Ce livre a l'air assez tentant mais je suis sur la saga Eternels qui parle aussi d'immortels donc je pense attendre encore un peu avant de lire celui-ci ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai commencé Eternels mais je n'ai lu que les 2 premiers tomes et j'ai pas du tout accroché.

    Si je peux comparer les deux sagas, je trouve Immortels beaucoup plus mature et profond qu'Eternels.

    RépondreSupprimer