jeudi 30 juin 2011

Divergent - Veronica Roth

Titre original : Divergent
Auteur : Veronica Roth
Résumé : In Beatrice Prior's dystopian Chicago, society is divided into five factions, each dedicated to the cultivation of a particular virtue—Candor (the honest), Abnegation (the selfless), Dauntless (the brave), Amity (the peaceful), and Erudite (the intelligent). On an appointed day of every year, all sixteen-year-olds must select the faction to which they will devote the rest of their lives. For Beatrice, the decision is between staying with her family and being who she really is—she can't have both. So she makes a choice that surprises everyone, including herself.
Source : Amazon.com




Avis personnel : 5/5
    J’ai lu ce livre, il y a, si je ne trompe pas, à peu près 1 an. J’en profite de lire « Insurgent » (le tome 2) pour faire mon article sur ce tome 1. C’est grâce au blog de Francesca (en fait, 50% de mes dernières lectures ont été choisies grâce à son blog) que j’ai découvert Divergent et son avis m’avait absolument donné envie de le lire. VO ou pas VO a été longtemps une question à laquelle je ne savais pas quoi donner comme réponse, puis je me suis lancée : version original, je ne pouvais décemment pas attendre la sortie française.

            Divergent est un livre s’inscrivant dans le genre de la dystopie, c’est-à-dire « un récit de fiction peignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur et contre l'avènement de laquelle l'auteur entend mettre en garde le lecteur. La dystopie s'oppose à l'utopie : au lieu de présenter un monde parfait, la dystopie en propose un des pires qui soient. » (source: wikipedia.org) Le monde est divisé en 5 factions : Abnegation (Altruiste), Candor (Sincère), Erudite (Erudit), Amity (Fraternel) et Dauntless (Audacieux). Il existe une 6ème faction : les Factionless (Sans-Faction). Chaque faction est composée de membres dont leur principal trait de caractère correspond à leur faction. Chaque enfant né dans sa faction et y reste jusqu’à ses 16 ans où la Cérémonie du Choix se déroule. Durant cette cérémonie, la personne peut choisir de rester dans sa faction ou de se faire transfèrer dans une autre. Beatrice Prior a 16 ans et va passer cette Céromonie en compagnie de son frère.

            J’ai tout de suite accroché. La lecture en anglais ne m’a pas posé du tout de problème, il est assez facile à lire.
            L’histoire est très intéressante, grâce aux pensées de Beatrice et des événements, on en apprend plus sur plusieurs des factions, son histoire et comment les gens vivent. Beatrice appartient aux Abnegation. Les Abnegation font passer le bien des autres avant eux, n’ont aucune curiosité et ne sont là que pour aider les autres. Mais Beatrice n’arrive pas à s’adapter à sa faction, très souvent elle ne fait pas ce qu’elle aurait dû faire, elle sent que sa place n’est pas là. Alors quand arrive la Cérémonie du Choix, elle se pose la question de là où est vraiment sa place. Elle a deux choix : rester chez les Abnegation ou choisir de se faire transférer dans une autre faction. Là, elle devra passer le test d’initiation : elle le réussit et fera partie de sa nouvelle faction ; elle échoue et devient Factionless. Dur choix pour des jeunes de 16 ans. Comme ça l’est si bien écrit sur la 4ème de couverture : One choice can transform you. (« Un choix peut vous transformer »)
            L’attrait pour moi de ce livre est de savamment mélanger le côté dystopique (nouvelle vision d’un monde, la minorité qui s’oppose au fonctionnement actuel, la rébellion, etc.) et la romance.

J’aime beaucoup Beatrice, elle a été éduquée pour penser d’une façon mais comment elle est, fait qu’elle remet tout en question, malgré son envie de s’intégrer et se sentir à sa place dans sa faction et dans sa famille. Malgré ce désir, elle va quand même chercher à faire ce qui est le mieux pour elle. Ce n’est pas une héroïne qui se laisse porter par les événements, elle décide de ce qu’elle veut, quitte à faire des erreurs, mais c’est normal. Et c’est pour ça que je l’apprécie.
            J’aime beaucoup également le personnage de Four. Il est mystérieux et un caractère assez difficile mais il a un attrait certain. J’ai trouvé dommage qu’on ne le voit qu’à travers les yeux de Beatrice. On en apprend un peu sur lui dans ce premier tome et j’espère qu’on en apprendra plus dans le deuxième.

            En résumé, je conseille vivement de lire Divergent. C’est un très bon livre, prenant et intriguant et qui ne m'a pas déçue malgré la grande attente que j'en avais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire