vendredi 30 décembre 2011

Concours Beth Fantaskey chez l0raahbooks

(©l0raah)

L0raah organise sur son blog un concours pour gagner un exemplaire de "Comment sauver un vampire amoureux" de Beth Fantaskey, la suite de "Comment se débarrasser d'un vampire amoureux".

Pour plus d'informations, allez voir son blog ici.

mardi 13 décembre 2011

[Serie] Merlin


Titre de la série : Merlin
Titre original : Merlin
Date de sortie : 2008-
Acteurs principaux : Colin Morgan, Bradley James, Angel Coulby, Katie McGrath, Anthony Head, etc.
Résumé : Cette série raconte la jeunesse du mythique magicien Merlin dans le royaume de Camelot et sa relation avec le prince Arthur. Chargé par le dragon emprisonné sous le château de protéger le futur souverain, il doit cacher ses pouvoirs en cette ère de terreur contre les sorciers, voulue par Uther Pendragon.
Source : wikipedia.org

Avis personnel : 5/5



Merlin est une série britannique diffusée par la chaîne BBC (saison 4 en cours de diffusion). Elle reprend d’une manière moderne les légendes arthuriennes. L’histoire se place sous le règne d’Uther Pendragon, roi de Camelot. En ses terres, la magie est interdite et tout individu suspecté de la pratiquer est passable de la peine de mort. C’est dans ce contexte qu’un jeune garçon nommé Merlin arrive à Camelot pour vivre chez le physicien de la cour : Gaius. Mais dès leur première rencontre, Gaius se rend compte que Merlin n’est pas un simple garçon mais également un sorcier. Malgré l’ardeur d’Uther à chasser la magie, Gaius préfère garder le secret de Merlin. Rapidement, le jeune sorcier se retrouve propulsé « domestique » du prince de Camelot : Arthur Pendragon. Au fil des saisons, nous suivons comment va se former ce qu’on appellera plus tard : les légendes arthuriennes.

J’ai commencé cette série dès sa première diffusion car le sujet m’intéressait : j’ai toujours été intriguée par les légendes arthuriennes. Dès le début, on est surpris par le fait que Merlin (Colin Morgan) soit du même âge qu’Arthur (Bradley James) : on a tous en tête l’image de Merlin âgé avec une longue barbe blanche (si vous avez vu le Disney Merlin en tout cas). Mais là ce n’est pas le cas. Soit, on s’y habitue très facilement, Colin Morgan a le physique pour ravir le cœur des jeunes filles (dont le mien) et un jeu d’acteur époustouflant (et son physique n’y est pour rien dans cet avis, il est aussi grandiose dans le drame que l’émotion ou la comédie, un vrai coup de cœur).
Dès les premières minutes, on est directement captivé par l’atmosphère que dégage la série : une époque moyenâgeuse dans un château médiéval (Pierrefonds en France) et des paysages à couper le souffle. La saison 4 est pour moi la plus belle au niveau des couleurs et des paysages, ils ont fait un gros efforts sur le jeu des lumières dans les scènes importantes qui rendent ces scènes plus vrais et plus prenantes.
D’un côté plus émotionnel, la série sait également manier avec justesse les moments de drame, d’action, d’émotion et de comique sans devenir ridicule.
D’un côté plus historique, « Merlin » est une série qui se base sur les légendes arthuriennes mais ne suit pas à la lettre ce fil directeur. On retrouve les personnages que l’on connait : Arthur, Merlin, Morgana, Guenièvre, Lancelot, etc. mais leurs statuts et histoires peuvent différent des légendes. Par exemple : Merlin n’est pas un vieux sage à barbe blanche mais le serviteur, du même âge, du prince de Camelot. Guenièvre n’est pas la fille du roi Léodagan mais la servante de la pupille du roi Uther : Morgana. Il existe d’autres différences mais cela ne servirait à rien de les énumérer, ce qu’il faut surtout retenir : Merlin se base sur les légendes arthuriennes mais n’est pas une série historique relatant des faits exacts. Je préfère prévenir car, souvent, on aime pas une série ou film à cause des préjugés qu’on se fait : surtout les séries/films qui se base sur des faits réels ou connus.
Quand à l’histoire, chaque saison a son arc narratif avec un but précis dans l’avancement de l’histoire de Merlin et Arthur. Car oui, cette série est basé sur les légendes arthuriennes mais elle est vu par rapport au personnage de Merlin, comment il va permettre à Arthur de devenir le roi des légendes.
En résumé, Merlin est une de mes séries préférées qui vaut réellement le coup de regarder. Ses acteurs sont talentueux, les décors magnifiques et l’histoire passionnante.

mercredi 9 novembre 2011

Concours chez Tessa



Tessa (son blog ) organise son concours du vendredi et cette fois-ci, en plus de pouvoir gagner un livre de votre choix, Twilight est également à l'honneur avec des goodies : voir ici pour plus d'infos . Le concours tient du 5 novembre au 11 novembre minuit.

lundi 7 novembre 2011

[Serie] Doctor Who


Titre de la série : Doctor Who
Date de diffusion : 2005 -
Créateur : Sydney Newman, Donald Wilson, Russel T. Davis, Steven Moffat, Graeme Harper
Acteurs principaux : Christopher Ecclecston, David Tennant, Matt Smith, Billie Piper, Freema Agyeman, Catherine Tate, Karen Gillan, Arthur Darvill, John Barrowman, etc.
Résumé : Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps (Time Lord) originaire de la planète Gallifrey. Dans la première série, exilé par son peuple, il voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space, ou Temps à relativité Dimensionnelle inter Spatiale en français), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Particulièrement attaché à la Terre, il est régulièrement accompagné dans ses voyages par des compagnons, pour la plupart humains.
Le TARDIS a l'apparence d'une cabine téléphonique de police britannique des années 1950, le système de camouflage étant resté bloqué lors d'un accident. En effet, la machine se transforme normalement en temps réel pour ressembler à un élément typique de son environnement.
Comme tous les Seigneur du Temps, le Docteur a le pouvoir de se régénérer, c'est-à-dire de changer de personnalité et physionomie, au lieu de mourir.
Dans la seconde série, le Docteur est le dernier survivant de sa race, anéantie par la grande guerre du temps contre les Daleks, les pires ennemis du Docteur.
Source :wikipedia.org



Avis personnel : 5/5
      Doctor Who est une série britannique qui a été pour la première fois diffusée le 23 novembre 1963. Cette série se décompose en 2 parties : la première série, créée par S. Newman et D. Wilson, comporte 26 saisons diffusées sur la BBC One du 23 novembre 1963 au 6 décembre 1989. Puis, Steven Moffat et Russel T. Davies ont relancé la série en 2005 : elle se compose de 6 saisons, la 7ème saison devrait être tournée en 2012.
Dans cet article, je parlerai uniquement de la deuxième série, c’est la seule que j’ai vu à ce jour.

      Doctor Who met en scène le Doctor : un Time Lord (Seigneur du Temps en français) de 903 ans originaire de la planète Gallifrey. Il a l'apparence d'un homme, enfin, il dirait que ce sont les Hommes qui ont l'apparence des Time Lords. Il voyage dans le temps et l'espace à bord de son vaisseau spatial : le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space ou en français Temps A Relativité Dimensionnelle Inter Spatiale) mais il ne voyage que très rarement seul, il est toujours accompagné par une ou deux personnes. L'une des particularités du Doctor est qu'il peut se regénérer : lorsqu'il est proche de la mort, il peut décider de régénérer son corps. Cela signifie qu'il change d'apparence et de personnalité mais il garde tous ses souvenirs. Cela permet à la série de pouvoir continuer tout en changeant son acteur principal. La série entière comporte en tout 11 Doctor. La nouvelle série en a, à son actif, 3.
Christopher Eccleston interprète le 9ème Doctor durant la saison 1. A sa suite, c'est David Tennant (10ème) qui reprend le rôle pour 3 saisons. Puis, il laisse sa place à Matt Smith (11ème) qui pour le moment a tenu le rôle pour 2 saisons et va commencer sa 3ème saison (saison 7). Chacun de ces trois Doctor est unique. Mon préféré reste David Tennant (mon premier Doctor) qui a été brillant durant 3 saisons. Matt Smith est également géant en tant que Doctor, mais j'ai eu un peu trop de bas avec certains des épisodes pour qu'il devienne mon Doctor favori.
Ces 3 Doctor ont tous eu des compagnons pour l'accompagner lors de ses voyages. Rose Tyler, Mickey Smith, Captain Jack, Martha Jones, Donna Noble, Amy Pond, Rory Williams, River Song, etc. Tous sont de précieux compagnons, tous ont su apporter au Doctor une partie d'eux-même pour le rendre meilleur (quoique... je doute que Captain Jack l'ait fait mais c'est un personnage si intéressant qu'il fallait que je le mette). Mais je n'en dirais pas plus si y en a qui veulent se mettre à la série.

      Chaque saison a une storyline intéressante qui est toujours présente, même si ce n'est pas la trame principal de l'épisode, et on a toujours le fin mot à la fin de la saison. Une chose est sûr : les fins de saisons nous surprennent toujours.
Cependant, si vous voulez commencer la série, il ne faut pas se cantonner aux épisodes présents dans les saisons. Une particularité de la série est qu'il y a des épisodes hors saisons qui sont importants dans l'histoire. Ces épisodes sont diffusés en tant que « Episode de Noël » et relient souvent une saison à l'autre et sont nécessaires pour comprendre le début de la saison suivante. Et cela s'avère encore plus nécessaire lors du passage de la saison 4 à la saison 5. Dans ce passage, il faut voir les 4 épisodes si l'on veut pouvoir comprendre ce qui se passe dès le début du premier épisode de la saison 5. Vous êtes prévenus.

      En résumé, j'ai découvert cette série que très récemment mais j'en suis devenue fan. Cette série est une pure merveille de la télévision anglaise et je comprends maintenant tout l'engouement qu'elle génére. Si vous n'êtes pas convaincu, voici quelques vidéos qui pourraient vous convaincre :

9th Doctor : Christopher Eccleston



10th Doctor : David Tennant (j'ai failli mettre plus de vidéo mais j'aurais plus floodé qu'autre chose)



11th Doctor : Matt Smith (j'ai eu du mal à choisir pour lui aussi)


Et je conclurais cet article avec : wibbly-wobbly... timey-wimey... stuff

jeudi 27 octobre 2011

Saga Twilight, Stephenie Meyer


Titre du livre : Fascination, Tentation, Hésitation et Révélation
Titre original : Twilight, New Moon, Eclipse and Breaking Dawn
Auteur : Stephenie Meyer
Résumé : Bella, dix-sept ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s'installer chez son père. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.
Source : 4ème de couverture

Avis personnel : 4.5/5
            J'ai connu cette saga grâce à la sortie du premier film. Je l'avais tellement aimé que j'ai tout de suite voulu lire les livres dont a été tiré le film.
            L'histoire est celle de Bella Swan, 17 ans, qui va habiter chez son père, dans le petit état de Forks, Washington pour permettre à sa mère de partir avec son nouveau mari sur les routes pour sa carrière de joueur de base ball professionnel. Dans son nouveau lycée, elle y rencontre de nouvelles personnes dont Edward Cullen, son voisin de biologie. Edward l'intrigue, lui et sa famille l'intrigue. Il en devient même une obsession. Il s'avère que la famille Cullen est une famille de vampires. Mais que cela ne tienne, cela ne rebute pas Bella qui finit par tomber amoureuse du vampire et tente de s'intégrer dans son monde.
            Lorsque j'ai eu le premier bouquin dans mes mains, je n'ai pas pu m'empêcher de le dévorer : ça a été le début de ma perte. Le lendemain soir je le finissais (j'avais cours toute la journée). Le sur-lendemain, j'achetais les 3 autres et en 3 jours, j'avais fini la saga. C'était la première fois que cela m'arrivait.

            La saga Twilight est pour moi l'histoire d'amour entre Bella et Edward dans un monde surnaturel. Et cette histoire est magnifique. A travers ces 4 tomes, nous suivons l'évolution de leur relation, avec tous les obstacles que la condition d'humaine de Bella ou de vampire d'Edward entraînent.
            Si je dois parler de mon personnage favori dans Twilight, je ne citerai pas Edward ou Bella mais plutôt le couple qu’ils forment : un beau couple, avec des hauts et des bas mais une grande force tirée de l’union de ces deux êtres.
           
           


 En résumé, Twilight a été mon coup de cœur de l’an passé, j’ai trouvé l’écriture de Stephenie Meyer simple mais captivante. Elle a crée son univers (ici je parle bien des caractéristiques spéciales de ses vampires) bien à elle, auquel j’ai très facilement pu plonger jusqu’au bout de ma lecture.

mercredi 26 octobre 2011

Immortels (tome 2), Cate Tiernan


Titre du livre : Immortels tome 2
Titre original : Immortals tome 2
Auteur : Cate Tiernan
Résumé : Nasty trouve tant bien que mal sa place à River’s Edge, où elle réfléchit à son passé et à ses nouveaux choix de vie. Mais la présence de Reyn reste problématique : Nasty le désire autant qu’elle le hait. Elle ne peut l’aimer car il a tué sa famille, et pourtant… Une nuit, Nasty fait un cauchemar troublant, où apparaît son ancien ami Incy, qu’elle n’a pas revu depuis sa fuite. Elle le voit devant un feu de bois où se consument les autres membres de leur ancienne bande. Peu de temps après, Nasty se surprend à effectuer un acte de magie sans le vouloir, comme si sa nature originelle se réveillait en situation de danger. L’instant n’a duré qu’une seconde, mais elle a bel et bien pratiqué de la magie noire, une forme d’énergie détectable par les immortels à la recherche d’autres immortels... comme Incy.
Source : amazon.fr



Avis personnel : 5/5

            Immortels (tome 2) est le deuxième tome de la saga Immortels de Cate Tiernan. Dans ce livre, on retrouve Nasty qui vit toujours à River’s Edge et qui s’acclimate beaucoup mieux dans cet environnement que dans le premier tome. Enfin, c’est ce qu’elle croyait jusqu’au moment où tout commence à partir de travers.
            Ce deuxième tome commence doucement, on retrouve Nasty qui s’est finalement adapté à la vie de River’s Edge, à ses enseignants et à ses camarades. Tous excepté Reyn. Leur passé commun est dur à surmonter pour l’immortelle.
Ce nouveau volet est également l’occasion de retrouver des personnages de l’ancienne vie de Nasty : Incy et ses acolytes.

            Ce livre a été un plaisir pour moi de le lire. L’ayant lu de suite après avoir fini le premier tome, il n’y a eu aucune cassure, le passage entre les deux livres a été très fluide. L’intrigue de ce deuxième opus est aussi prenante, quoique plus mystérieuse, que dans le premier. Cette saga de Cate Tiernan est un vrai coup de foudre pour moi.
           

mardi 25 octobre 2011

Wicca Tome 1, Cate Tiernan


Titre du livre : Wicca (tome 1)
Titre original : Sweep
Auteur : Cate Tiernan
Résumé : Morgan Rowlands est une adolescente comme les autres, dont la vie change le jour où Cal Blaire arrive au lycée. Beau, charmant et mystérieux, il est aussitôt adulé par toutes et tous. Lorsque Cal organise une soirée pour faire connaissance avec les autres élèves, le garçon leur explique qu’il pratique la Wicca. Cette forme de magie blanche est une religion ancestrale qui célèbre la nature. Morgan se trouve irrésistiblement attirée. Cal propose aux intéressés de se voir régulièrement pour continuer à pratiquer la Wicca. La jeune fille se prend de passion pour ces rendez-vous et aiguise l’intérêt de Cal, qui voit en elle une possible sorcière…
Source : lecture-academy



Avis personnel : 4/5
Au début, je ne voulais pas acheter ce livre, la 4ème de couverture ne me tentant pas. Mais, lors de la séance de dédicace de Cate Tiernan, les filles avec qui j’ai des passions littéraires en commun m’ont dit que j’allais adorer : je leur ai fait confiance et je l’ai donc acheté (et fait dédicacer par la même occasion). C’était il y a un mois. Puis, dimanche soir, je me suis dit « j’ai envie de lire » et j’ai regardé ma PAL (Pile A Lire) et j’avais le choix entre « Lancelot ou le chevalier à la charrette » (en cours), « Wicca », « Eragon » (en cours) et « Les thanatonautes » (en cours). J’ai opté pour Wicca et je n’ai pas pu m’arrêter jusqu’à ce que l’heure soit carrément déraisonnable pour une veille de début de semaine.
Wicca c’est l’histoire de Morgan Rowlands, jeune lycéenne qui voit sa vie changer lorsque Cal Blaire, jeune homme à la fois beau, mystérieux et amical, arrive dans son lycée. Elle pense être banal alors qu’il devient très rapidement l’ami de tout le monde, le garçon que toutes les filles veulent. Morgan en fait partie mais elle pense qu’elle n’a aucune chance. Lors d’une fête organisée par Cal, il s’avère qu’il fait partie de la Wicca : religion de sorciers et sorcières basés sur la communion avec la Nature. Morgan et plusieurs de ses camarades sont attirés par cette magye mais seule Morgan développe de puissants pouvoirs.

Ce premier tome est centré sur la découverte du monde Wiccan à travers le personnage de Morgan. Morgan est une lycéenne qui se trouve tout à fait banal physiquement et qui est très studieuse au lycée. Pour elle, de nombreuses filles sont plus belles qu’elle, à commencer par sa meilleure amie Bree. Pour moi, on retrouve en Morgan l’héroïne de base des romans young adult : la fille qui se trouve banal mais dont le nouveau venu va être irrémédiablement attiré par elle. Mais soit, ça ne pose pas de problème ici, car avant tout, c’est la Wicca qui les réunit.
L’histoire en elle-même est fluide et captivante. Cate Tiernan nous dépeint le wiccanisme d’une façon simple et enrichissante. Elle a une facilité déconcertante d’intégrer dans ses romans la magie de manière naturelle : comme si la magie avait toujours eu sa place dans ce monde et non quelque chose de rajouter. J’avais déjà eu ce sentiment en lisant « Immortels ».
Au niveau des personnages, j’aime beaucoup Morgan et sa sœur Mary K. Chacune a un caractère bien à elle mais elles se complètent, leurs interactions sont toujours sympas à lire. Robbie, le meilleur ami de Morgan, est un personnage qui demande à être développer dans les tomes prochains, j’ai bien accroché mais on ne le voit pas encore assez à mon goût. Cal, le chéri à Morgan, est quand à lui encore mystérieux de mon point de vue. Mais je pressens que dans les prochains tomes, on va en savoir plus sur lui.

Une originalité de « Wicca » est le petit bout de journal des Ombres en début de chapitre, au début je n’ai pas compris pourquoi ils étaient là, puis finalement, ils prennent tout leur sens et ils apportent un plus à l’histoire tout en ne la gâchant pas.

Pour résumer : une 4ème de couverture qui ne laissait en aucun cas imaginer que ce livre allait être génial. Dès les premières pages on est entrainé dans la peau de Morgan qui ne veut pas nous laisser partir avant d’être arrivé à la dernière page.

vendredi 7 octobre 2011

Concours du vendredi chez Tessa (Le fauteuil)

Tessa organiser un concours pour tenter de gagner un livre parmi une sélection de livres et/ou des marques pages.



Pour tenter d'y participer et les modalités du concours, rendez-vous à cette adresse : ici

Bonne chance ;)

mercredi 5 octobre 2011

Immortels (tome 1), Cate Tiernan


Titre du livre : Immortels tome 1
Titre original : Immortals beloved
Auteur : Cate Tiernan
Résumé : Nastasya est une immortelle : elle semble avoir 18 ans mais en a 459. Ces dernières décennies, sa vie consiste à noyer son ennui dans les soirées arrosées. Un soir à Londres, son meilleur ami brise le dos d’un homme qu’il trouvait gênant. Bouleversée par cette cruauté et rongée par la culpabilité de n’avoir rien fait pour s’interposer, Nasty s’enfuit aux États-Unis. Elle y rejoint River, une autre immortelle qui l’avait invitée autrefois à vivre chez elle. Nasty se retrouve alors dans un centre de réhabilitation pour les immortels qui ont perdu le goût de vivre. La rebelle jeune fille finit par se plier aux règles de la maison et se lie avec les autres habitants, dont le sombre et mystérieux Reyn. Sa nouvelle vie lui permet de renouer avec ses origines, dont elle avait enfoui le souvenir. Elle se rappelle notamment l’assassinat de sa famille auquel Reyn pourrait ne pas être totalement étranger… « Je suis née en 1551, un joli chiffre bien symétrique. Quatre cent cinquante ans plus tard, on me demande encore ma pièce d’identité dans les bars. Avant que vous vous mettiez à crier, Waouh, génial ! laissez-moi vous dire à quel point c’est pénible. Je suis une adulte. Depuis presque toujours. Pourtant, je ne peux sortir de cet état d’adolescence éternelle, et je ne peux pas modifier mon apparence. »
Source : fr.wikipedia.org



Avis personnel : 5/5
J’avais Immortels dans ma liste des livres à acheter depuis quelques temps déjà mais ce n’était pas ma priorité numéro 1 jusqu’à ce que Cate Tiernan vienne à Toulouse pour une séance de dédicace ( Article sur la séance de dédicace ). Evénement trop rare dans le sud, il m’était impossible de le manquer, donc j’ai acheté le tome 1. Malheureusement, je n’ai pas pu le lire entièrement avant la rencontre (quarantaine de pages) mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier la rencontre. Au final, j’ai acheté les deux tomes d’Immortels et le premier tome de Wicca. Et j’ai fini le tome 1 et 2 d’Immortels le lendemain de la rencontre. Donc, oui j’ai adoré ces livres.

Immortels c’est l’histoire de Nastasia ou Nasty pour ses amis. C’est une immortelle de 459ans qui adore sortir, boire et faire la fête jusqu’au jour où son meilleur ami, Innocencio (ou Incy pour les intimes), rend un homme tétraplégique pour son seul plaisir. Ce fut LE choc pour Nasty, elle comprend rapidement que son immortalité la rendue insensible aux choses, il faut qu’elle change ça. C’est pour cela qu’elle se rend à River’s Edge aux Etats-Unis, une ferme du fin fond des Etats-Unis dans lequel viennent les immortels égarés ou perdus. Cette ferme est également une sorte d’école où des immortels enseignent à d’autres immortels l’étendue de leur pouvoir et une nouvelle forme de vie. Nasty quitte son ancienne vie sans un seul mot pour ses amis, sans même une indication de l’endroit où elle part. A River’s Edge, Nasty va apprendre à vivre des choses simples de la vie, des choses qu’en tant qu’immortelle elle prenait pour inutile et sans intérêt. Elle va y retrouver River, la propriétaire des lieux qui lui a proposé y a plus de 50 décennies de la rejoindre, Reyn, une sorte de dieu viking (je reprends les mots de Nasty) et une dizaine d’autres immortels.

            Dès les premières pages du livre j’ai apprécié Nasty. Elle a de très bonnes répliques cinglantes et ironiques, mais c’est aussi une immortelle qui a un passé douleureux et sulfureux dont elle n’est pas très fière. A River’s Edge, on la voit faire un long chemin vers l’acceptation de son passé malgré les obstacles qui interviennent sur sa route. C’est un personnage aussi fort que vulnérable, très maladroite dans ses relations sociales, tout cela la rend attachante.
            En dehors de Nasty, trois personnages sont sortis du lot pour moi : River, Reyn (c’était quasiment obligé) et Solis. River, la propriétaire de River’s Edge, est une immortelle qui a choisi d’aider ses congénères à survivre à leur immortalité. Elle est gentille mais sait se montrer ferme, on dirait une mère. Solis est l’un des professeurs. J’ai encore du mal à cerner pourquoi je l’aime bien. Il n’est pas tendre au début avec Nasty, doutant de sa réelle motivation à être venu à River’s Edge. Mais au fil des pages, on commence à l’apprécier. Et pour finir, le dernier mais pas des moindres : Reyn. Dès son entrée, Nasty nous fait l’aimer : elle le surnomme « Dieu Viking ». Elle est tellement morte de désir pour lui qu’on ne peut que ressentir. Reyn, immortel lui aussi, assez peu bavard et très froid vis-à-vis de Nasty dès le début. Comme elle, on ne sait pas pourquoi mais il a une aura de mystère autour de lui qui nous attire et qui nous rend avare d’informations sur lui et sur les scènes avec lui. Car, à chaque fois que Reyn est dans une scène, tout part de travers. J’ai trouvé assez marrant de voir Nasty, immortelle depuis 459 ans il faut le rappeler, agisse presque comme une adolescente quand elle parle avec Reyn : intérieurement elle fond pour lui mais elle tente de le cacher en étant cassante avec lui.

            Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce premier tome d’Immortels. L’écriture est fluide et prenante, les personnages sont intéressants à travers leurs histoires et la trame de fond est captivante. La magie est présente mais de façon subtile, elle a été présenté comme quelque chose de naturel qui allait de soi avec l’état d’immortel. Un coup de fraîcheur pour ce genre de livre.

            Vivement que je commence le tome 2 !

dimanche 2 octobre 2011

Séance de dédicace avec Cate Tiernan, samedi 1er octobre 2011




Samedi 1er octobre, Cate Tiernan a fait une séance de dédicace au Virgin de Toulouse à 16h pour la sortie du tome 3 de Wicca.
Cate Tiernan est l’auteur de deux sagas : Immortels et Wicca.



Je dois avouer quelque chose, pas très reluisant certes mais il le faut… ça fait quelques mois que j’ai dans ma liste des livres à acheter Immortels et Wicca tome 1 mais, jusqu’à hier, je ne l’avais pas encore fait. En début de semaine, je me suis rappelée que samedi c’était justement la séance de dédicace de Cate à Toulouse et, qu’il fallait absolument y aller pour montrer qu’à Toulouse on veut voir les auteurs (et c’est toujours bien de parler avec des auteurs de leurs livres –bon pas pour moi dans ce cas- et de comment ils écrivent, leurs inspirations, etc.). Donc je me suis mis en quête du tome 1 d’Immortels (il avait l’air de plus me correspondre que Wicca). Incroyable mais impossible de le trouver, j’ai fait 3 librairies et je n’ai réussi à le trouver qu’à Cultura le matin même de la dédicace. Moi qui comptais le lire la veille pour au moins pouvoir en parler c’était raté. Néanmoins, je suis arrivée avec plus d’1h30 d’avance au Virgin donc j’en ai profité pour le commencer et finalement, je ne m’étais pas trompée : j’ai adoré dès les premières pages. Nasty est géniale. 40 pages et il était l’heure de commencer à faire la queue.[Edit 02/10/2011: il ne m'aura fallu qu'un seul et unique jour pour lire les 2 tomes d'Immortels et je ne regrette pas du tout mes achats. J'ai adoré de la première ligne à la dernière. Mais je m'étendrais plus sur mon prochain article.]  J’ai revu des filles que j’avais rencontré lors de la séance de dédicace de Lauren Oliver, c’était super sympa de les y retrouver, et également de faire de nouvelles rencontres.
Vers 15h50, la personne qui s’occupait de la séance de dédicace de Virgin (désolé je ne me souviens plus de son prénom) vient nous informer que Cate n’était toujours pas arrivée mais qu’on ne devait pas s’inquiéter. Finalement vers 16h10, Cate arrive mais elle va poser ses affaires et faire une séance d’interview et de photos dans une autre salle avant de venir signer. Pas de problème pour nous, on est patientes mais on commence à avoir chaud et soif. Finalement, on est qu’une dizaine à être venu à la séance. Cate arrive enfin avec Cécile et Justine (je n’ai pas très bien entendu mais je crois qu’elles font partie des éditions Black Moon). Elle commence à signer les livres de chacunes d’entre nous (cette fois-ci, il n’y a pas eu de garçons) et prendre quelques photos.



Puis on est passé aux questions. Cate a une voix douce et parle assez lentement donc on n’a pas trop eu besoin des traductions de Cécile, sauf pour traduire certaines de nos questions.
Voici à peu près ce que je me souviens.

Dans quelle ambiance de travail écrit-elle ? Ecoute-t-elle de la musique ?
Elle commence à écrire le matin vers 10h jusqu’à 14h, l’heure à laquelle elle part chercher ses enfants. Elle s’en occupe et après elle reprends un peu l’écriture. Les bons jours elle écrit 8 à 10 pages et les très bons jusqu’à une douzaine de pages.
Cécile est intervenu pour nous dire que la veille, Cate lui avait dit que si elle n’arrivait pas à écrire, elle ne se forçait pas, elle ne restait pas derrière son bureau à écrire car de toute manière, rien de bon ne sortirait et elle devrait reprendre ce travail par la suite.

Etait-elle wiccane ?
Cate n’est pas wiccane mais elle aime bien cette religion/philosophie. C’est très centrée sur la femme et sur la nature.

A-t-elle rencontré des wiccans pour ses recherches ?
Elle n’a pas rencontré de wiccans mais elle a fait beaucoup de recherches sur Internet et lu beaucoup de livres à ce sujet. Comme ses personnages font en quelques sortes partie d’elle, elle y a mis son ressenti par rapport au wiccanisme.

Comment avait-elle eu l’idée d’écrire Immortels ?
Elle a écrit un livre qui n’est pas sorti en France « Balefire » où un de ses personnages étaient vraiment méchants, un personnage qu’elle adorait. Et donc elle est partie d’un personnage comme celui-là dans « Immortels » : Nasty. Nasty est un personnage méchant vilain (d’où au début on l’appelle Nasty, pour « naughty » = vilain) puis, au fil des pages, elle change (chut j’ai pas encore lu ça !) pour finalement se faire appeler Nastasya (si je me trompe pas, je corrigerai si jamais quand j’aurai fini le livre).

Combien de temps passe-t-elle à faire des recherches par rapport à l’écriture d’un livre ?
Cate met à peu près 9 mois pour écrire un livre.
Au contraire d’autres auteurs, elle ne fait pas toutes ses recherches avant d’écrire, elle les fait au fur et à mesure de ses besoins. Elle peut passer 3 heures à faire des recherches pour écrire seulement une ligne de son livre comme elle peut écrire pendant des heures sans faire de recherches.
Cécile a ensuite inversé les rôles et a demandé à Cate si elle voulait nous poser une question.

Qu’est-ce qu’on a aimé dans ses livres ?
Beaucoup ont parlé de romance, pour Immortels de son personnage Nasty (c’était moi, et oui j’ai été très gênée par rapport à cette question) et pour Wicca (si je ne me trompe pas) les moments où le personnage principal apprends la magie, l’utilise et sa relation avec ses parents.
Cate et Cécile nous ont dit que Wicca n’était pas un livre sur la magie mais un livre sur la vraie vie avec de la magie. Cate a également rajouté que le personnage principale de Wicca était une fille qui apprenait à devenir plus forte.

Ensuite, Cécile nous a demandé quelle couverture d’Immortels tome 1 et 2 on préférait. Les avis ont divergés : certains préférant le 2 car plus en rapport avec l’histoire, d’autre le 1 car plus original, plus rétro. Mais une chose a mis tout le monde d’accord : le changement de tranche des livres Black Moon (le nom de l’auteur sur fond blanc) est dommage car pour certaines sagas, ça désharmonie la bibliothèque.

Pour finir, je lui ai posé des questions sur son temps à Toulouse et ce qu’elle fait et aimé.
Elle n’est arrivé que le samedi matin donc elle s’est juste promené dans le centre et reposé dans un parc. Elle a beaucoup aimé les vieux bâtiments et les tuiles roses (fierté toulousaine ^^). Malheureusement elle n’a pas fait de musées. Cécile nous a appris qu’elle aimait beaucoup les musées et que dans les autres villes elle en avait fait : musée du tissu (à Lyon je crois), musée des miniatures et musées de l’armée.

Petite anecdote sur l’accent toulousain. Je parlais avec Cécile que Cate parlait assez lentement donc c’était facile pour nous de comprendre son anglais que par contre, elle devait avoir du mal à comprendre nos questions en anglais surtout pour ceux qui ont des accents comme à Toulouse. Cécile m’a dit que je n’avais pas encore trop l’accent toulousain, c’était sans compter de dire les mots tel que « tranquille », « vin » et « pain ». Cate a bien rigolé.

Puis il était l’heure de partir, Cate avait un avion à prendre. Tout à la fin, nous n’étions plus que 3 et la personne en charge à Virgin a tenu à nous offrir quelque chose pour être venu et rester : un carnet de lecture où noter les livres que l’on lit avec leur résumé et un commentaire.

Cette séance de dédicace, ma deuxième, était très enrichissante et sympathique. Cate Tiernan est très gentille et agréable et me laisse un très bon souvenir de ce samedi après-midi. Merci à Cate Tiernan d'être venue et aux éditions Black Moon et à Virgin d'avoir tout organisé.

Revoir certaines filles de la séance de dédicace de Lauren Oliver était génial et rencontrer de nouvelles filles également. 

J’espère avoir une nouvelle séance de dédicace prochainement à Toulouse.

Sur ce, je repars lire Immortels tome 1.


(une petite fille est venu lui donner ce coffret Hello Kitty pour qu'elle le signe, c'était trop chou)

samedi 17 septembre 2011

Djokovic, 2011 un petit chelem

Petit aparté... =)

Cette année, Novak Djokovic a remporté 3 des 4 Grand Chelem :

Open d'Australie (Janvier 2011) 
N. Djokovic vs A. Murray 6/4 6/2 6/3


Wimbledon (Juillet 2011)
N. Djokovic vs R. Nadal 6/4 6/1 1/6 6/3


US Open (Septembre 2011)
N. Djokovic vs R. Nadal 6/2 6/4 6/7 6/1


Malheureusement, la France ne lui a pas réussi pour Roland Garros. J'espère que l'an prochain lui sera aussi favorable que cette année !

Harry Potter, JK Rowling - 7 livres, 8 films... et des millions de fans


Titre du livre : Harry Potter
Titre original : Harry Potter
Auteur : J.K Rowling
Résumé : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célébre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle être un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ?
Source : 4ème couverture « Harry Potter à l'école des sorciers »



Avis personnel : 5/5

        7 livres, 8 films... et des millions de fans.

       Qui ne connait pas Harry Potter ? Personne. Ce succès planétaire est devenu une œuvre incontournable pour toutes les générations, de 7 à 77ans. Et je n’y coupe pas.
       J’ai lu mon premier tome de la saga à 13 ans. Il s’agissait de « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban », le tome 3 (ma mère ne savait pas qu’il y avait 2 tomes avant). Mais j’ai rattrapé mon erreur (très) rapidement. 
 
     Que dire de ces livres ? Ils ont bercé mon adolescence et ma vie de jeune adulte.   Ils resteront à jamais dans mes préférés, ils auront toujours une place particulière dans ma bibliothèque.
    J.K Rowling est un auteur qui a une plume magnifique et très juste. En commençant le tome 1, on remarque que la lecture est facile, à l'image du récit et de la vie d'un enfant de 11 ans. Plus on avance dans les tomes, plus le récit prend en maturité à l'image de son héros. On s'identifie réellement au personnage. Elle réussit avec seulement quelques mots à nous immerger complètement dans ce monde fantastique...

      Je dois avouer, j'ai eu du mal à écrire cet article tant l'univers Harry Potter est gigantesque et tant beaucoup de choses me passionnent, je n'ai qu'une chose à dire : lisez le au moins une fois dans votre vie.


jeudi 15 septembre 2011

[Serie] Pretty Little Liars


Titre de la série: Pretty Little Liars
Date de diffusion : 2010 - à maintenant
Créateur : Marlene King
Auteur des livres : Sara Shepard
Acteurs principaux : Ian Harding, Lucy Hale, Ashley Benson, Troian Bellisario, Keegan Alley …
Résumé : Un an après la mystérieuse disparition d'Alison, la reine du lycée, ses quatre amies Aria, Hanna, Spencer, et Emily commencent à recevoir des messages, signés « -A. », concernant des secrets que seule Alison connaissait. Paniquées, les quatre amies s'inquiètent. Elles vont devoir découvrir qui est derrière tout ça tout en menant leur vie chacune de leur côté.
Source : wikipedia.fr




Avis personnel : 3.5/5

J’ai commencé à regarder cette série car iwry (blog) a publié une critique des livres dont la série est adaptée. J’ai préféré regarder la série que lire les livres, j’avais peur que les livres ne soient trop tournée enfance/jeunesse pour moi.

Pretty Little Liars, c’est l’histoire de 4 filles de 17 ans : Aria, Spencer, Emily et Hanna, qui se « retrouvent » 1 an après la disparition d’une de leur amie : Alison. Elles passaient toutes les 5 une nuit entre filles quand au matin, Alison  avait disparu sans laisser de traces. Le premier épisode nous montre « leurs retrouvailles » : Aria revient d’un an d’exil en Islande avec sa famille, Hanna renoue avec Emily et Spencer dont elle s’était éloignée durant l’année, etc. Ce premier épisode marque également la découverte du corps d’Alyson enterrée dans la maison familiale. (Cet épisode marque aussi la découverte de – très sexy- Mr Fitz, pour moi très important à  l’histoire mais peut-être pas l’avis de tout le monde :) ). A la fin des funérailles, les 4 amies se retrouvent mais avant que quoi que ce soit n’arrive, leurs 4 téléphones sonnent avec le même message : « I'm still here, bitches. And I know everything. –A ». (« Je suis toujours là, salope. Et je sais tout. –A »)

J’ai commencé à la regarder mais du coin de l’œil, je ne pensais pas que ça pouvait réellement m’intéresser. Et grande surprise, il n’a fallu que 2 ou 3 épisodes pour me captiver. Qu’est-ce qui a fait que j’adhère à cette série ? C’est une très bonne question, j’ai encore du mal à cerner mais je pense que cela vient de petites choses. Les personnages sont tout autant poussés les uns que les autres. Les 4 filles partagent le même problème mais chacune a également sa propre histoire en plus de la trame principale. Et ses « déviations » sont vraiment agréables à suivre : l'histoire interdite entre Ezra et Aria, l'homsexualité d'Emily, les frasques d'Hanna et celles de Spencer. En plus de bons personnages, « Pretty Little Liars » nous offre également une bonne dose de mystère : A et le meurtre d'Alison. Même après 1 saison et demi, nous n'avons toujours pas toutes les réponses et malgré une réflexion intense, le mystère est toujours là et n'est pas prêt d'être résolu.

En résumé, série à tester pour se faire une idée. A noter qu'on accroche très facilement.

samedi 3 septembre 2011

Concours du vendred #7 - Le fauteuil

Bonjour ! (ou bonsoir vu l'heure où j'écris cet article)



Petite information : Tessa organise sur son blog un concours pour tenter de gagner des livres de la collection Black Moon :






Pour en savoir plus, aller visiter son blog (qui au passage est génial).

Le concours se trouve ici .



mercredi 31 août 2011

Alpha et Omega - Patricia Briggs


Titre du livre : L’origine, Le Cri du loup (tome 1) – Alpha et Omega
Titre original : Alpha et Omega
Auteur : Patricia Briggs
Résumé : Anna est un loup-garou. Elle découvre un nouveau sens à son existence quand le fils du roi des loups-garous débarque en ville pour réprimer les troubles au sein de la meute de Chicago... et qu’il insuffle à Anna un pouvoir qu’elle n’avait jamais ressenti.
Source : amazon.fr


 
 
Avis personnel : 4/5
Tout d’abord, j’ai longtemps hésité à lire cette saga « Alpha et Omega » à cause de la saga « Mercy Thompson », écrit également par Patricia Briggs. J’avais vraiment aimé les « Mercy Thompson » et j’avais peur que la nouvelle série ne soit qu’une pâle copie ou avec des personnages beaucoup moins attachants que ne le sont Mercy, Samuel ou Adam (pour ne citer qu’eux). Mais je manquais de lecture alors je me suis lancée et je ne regrette rien aujourd’hui.

Il faut savoir qu’avant le tome 1 « Le Cri du loup », il y a un prequel : « L’origine ». L’histoire se déroule en parallèle du 1er tome de « Mercy Thompson ».

L’histoire d’« Alpha et Omega » se concentre sur les loups-garous de la meute du Marrock, situé dans le Montana. Le Marrock est l’Alpha des Alphas des meutes de l’Amérique du Nord : c’est Bran Cornick. Ses deux personnages principaux sont : Charles Cornick (le fils cadet de Bran) et Anna, une louve-garou très dominée de la meute de Seattle. Ils se rencontrent lorsque Bran envoie son fils en mission à Seattle après qu’Anna, bravant son caractère de dominée, l’ait prévenu de problèmes au sein de sa meute.

J’avais entendu parlé de Charles dans les « Mercy Thompson » comme étant le frère de Samuel, froid, ne souriant pas et l’exécuteur de son père. Je partais donc avec des « préjugés » sur ce personnage. Mais au final, Patricia Briggs a apporté beaucoup dans cette nouvelle saga plus de profondeur à Charles, à son caractère et sur son passé, rendant ainsi le personnage beaucoup plus intéressant à lire et à voir évoluer au fil des pages.
Le nouveau personnage principal introduit dans cette saga est Anna. Malgré son rôle de « personnage principal », je la trouve trop discrète. Mais je pense que dans les tomes suivants (ça commence déjà un peu avec le tome 1), elle va plus s’affirmer, ce qui va rendre la lecture encore plus intéressante qu’elle ne l’est déjà.
Comment parler d’Anna et de Charles sans parler de Bran ? On le connait un peu grâce à Mercy Thompson via des souvenirs et de brèves apparitions dans cette saga. « Alpha et Omega » est l’occasion de le connaître un peu plus de 2 points de vue différent. Celui, neuf et extérieur, d’Anna et celui de son fils, qui le connait depuis très longtemps, Charles : le Marrock et l’homme. C’est l’un de mes personnages préférés, j’aime son côté « je veux paraître comme de l’époque » mais « je suis d’une autre époque ». Et il a des répliques géniales.

L’histoire en elle-même est bien ficelé. Au contraire des Mercy Thompson, où il n’y a que Mercy en tant que narratrice, ici, Patricia Briggs donne la parole autant à Charles qu’à Anna. C’est intéressant car on a le point de vue d’une personne (Anna) qui n’est pas rompu aux règles d’une meute de loup-garou, et encore moins celle du Marrock, et on a le point de vue opposé (Charles). Cette double narration est d’autant plus intéressante par rapport à l’histoire entre Charles et Anna. L’un des points négatifs que j’ai toujours trouvé dans les romans avec une histoire d’amour, c’est qu’on avait qu’un seul point de vue, ce qui peut se révéler assez frustrant. Ici non, ici on évolue avec les pensées de l’un et de l’autre, on suit comment ils vivent cette relation. Bon point pour Patricia Briggs.

En résumé, « Alpha et Omega » est à la hauteur de « Mercy Thompson », une histoire qui tient debout, des personnages intéressants et adorables et quelques pointes d’humour qui font l’empreinte de Patricia Briggs.

mardi 30 août 2011

[Serie] Alias - J.J Abrams


Titre de la série : Alias
Date de diffusion : 2001-2006
Créateur : J.J Abrams
Acteurs principaux : Jennifer Garner, Michael Vartan, Victor Garber, David Anders, Bradley Cooper, etc.
Résumé : Sydney Bristow n'est pas une étudiante comme les autres…elle est un agent d'une branche secrète de la C.I.A., le SD-6, qui l'a recrutée l'année de son entrée à l'université. Sydney a appris les arts martiaux, les langues étrangères et les techniques les plus pointues afin de devenir une espionne. Tout bascule lorsqu'elle révèle la vérité à son petit ami, qui vient de la demander en mariage. En brisant la règle du silence, elle le condamne à mort et met sa propre vie en jeu.
Jack Bristow le père de Sydney, lui apprend qu'il fait également partie du SD-6 et que cette branche secrète pour laquelle elle travaille n'est en rien une division de la C.I.A., mais une branche de l'alliance : des malfrats aux intentions malhonnêtes. Sydney réalise alors qu'elle travaille pour l'ennemi qu'elle pensait combattre.
Source : aliasparfil2001



Avis personnel : 5/5

            Alias est ma série préférée au monde.



            Tout d'abord un petit résumé. Sydney Bristow menait une vie tout à fait normal entre son copain Dany, ses meilleurs amis Will et Fran, ses cours pour devenir prof et son boulot dans une banque « Credit Dauphine » jusqu'au jour où Dany la demande en mariage. Lasse des mensonges continuels qu'elle donne à son fiancé, elle lui révèle qu'elle est un agent de la CIA, rattaché à une branche secrète nommée le SD-6. Ce qu'elle n'avait pas envisagé était que la seule règle infranchissable du SD-6 était celle du secret : Dany fut assassiné. C'est là que Sydney apprend, par la personne qu'elle connait le moins, son père qu'elle travaille, non pour la CIA mais pour l'Alliance, une agence terroriste contre qui elle pensait se battre. Elle décide alors d'aller voir la CIA et de devenir un agent double...
La série se compose de 5 saisons d’une vingtaine d’épisodes chacune.

            La force de cette série réside, pour moi, en deux choses : les acteurs et le scénario.

            Tous les acteurs qui composent le casting sont des acteurs incroyables. Ils ont su donner vie à leur personnage, ils ont tous su interpréter avec justesse et réalité tous les types de scènes et d’émotions que leurs personnages rencontraient : des moments comiques comme des moments déchirants ou d'action.

            Quand au scénario, c’est une pure merveille. Tout au long de ces 5 saisons, on suit la « légende » de Rambaldi, qui est toujours au centre de la vie de Sydney et de ses proches, quoiqu’il arrive. On pourrait croire qu’avec 5 saisons on en fait le tour mais non, les scénaristes ont toujours réussi à nous surprendre, à renouveler notre attirance pour la série.
De plus, parce que la légende Rambaldi ne peut pas tout faire à elle toute seule, elle est porté par l’ambiance espionnage, secrets, trahisons, amitiés, amour, famille, etc. qui est également très bien mené pour nous captiver du début à la fin de chaque épisode, de chaque saison.

En résumé : Alias n’est pas uniquement une série d’espionnage, c’est plus que cela. A voir de toute urgence.



samedi 20 août 2011

Concours des 1 an de blog chez Liliebook



La Bibliothèque de Liliebook , que je suis très régulièrement, fête ses 1 an aujourd'hui et a décidé d'organiser un concours ouverte à l'international. Pour toutes les modalités, allez sur son blog à cette adresse là.

Bonne journée.

lundi 8 août 2011

Xanth - Piers Anthony


Titre du livre : Xanth
Auteur : Piers Anthony
Résumé : Xanth est un monde enchanté où règne la magie, un monde peuplé de chimères - centaures, basiliques, dragons - et où chaque citoyen possède un pouvoir spécial. Mais pour Bink, Xanth n'a rien d'un pays de contes de fées : il est le seul à ne pas avoir de don. Le Magicien Humfrey affirme pourtant que le pouvoir de Bink est très puissant, mais il est incapable d'en déterminer la nature. Bink serait-il contraint à l'exil ? Le jeune homme ne l'entend pas de cette oreille. Ainsi commence l'une des sagas de Fantasy les plus célèbres du monde, pleine de péripéties, de jeux de mots et de créatures caractérielle !
Source : amazon.fr



Avis personnel : 2/5
J'ai lu ce livre dans le train, voyage de 7h (youhou!) donc j'avais le temps de profiter de la lecture. Et je peux dire qu’heureusement que c’était ma seule lecture sinon j’aurais abandonné assez rapidement.
Entre la quantité de nouveaux noms à comprendre (hybride entre deux plantes ou deux animaux) et des personnages pas assez attachant, l'univers que nous dépeint Piers Anthony est difficile à appréhender. J'ai eu du mal à accrocher avec le personnage principal Bink. L'auteur nous a pourtant mis en place le personnage avec son passé et les raisons de sa quête mais, même avec ça, ça n'accroche pas.
Autour de son personnage principal, on a d'autres personnages qui auraient pu être intéressant mais n'ont pas été poussés, comme les centaures ou encore le magicien Humfrey (peut-être dans les tomes suivant ? Mais je n'ai pas la force de poursuivre ma lecture).

En résumé : l'univers semblait prometteur, l'écriture de l'auteur également mais j'ai rapidement été surpassé par le nombre de nouveaux concepts (surtout les noms d'animaux) à comprendre et une quête assez pauvre en réalité.

lundi 1 août 2011

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux - Beth Fantaskey


Titre du livre : Comment se débarrasser d’un vampire amoureux
Titre original : Jessica's Guide to Dating on the Dark Side
Auteur : Beth Fantaskey
Résumé : Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes... Elle n'avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu'elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu'il a bien l'intention de réclamer sa promise. Séduisant, ténébreux, romantique, Lucius est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la jeune fille a d'autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu'il soit.
Source : amazon.fr



Avis personnel : 5/5
C’est l’histoire de Jessica, lycéenne de 17 ans, qui va entrer en terminal et qui veut que cette année soit une pure réussite : avoir le mec qu’elle veut, s’éclater… Mais tout ne se passe pas ainsi. Un nouvel élève, Lucius Vladescu, arrive de Roumanie pour suivre des cours dans le même lycée que Jessica mais aussi lui annoncer qu’il est un vampire et son fiancé. Mais tout ça n’est pas du goût de Jessica. Non mais qui croit vraiment aux vampires ?

Malgré un résumé et un titre tout à fait léger, on ne peut pas qualifier ce livre comme tel. J’ai été agréablement surprise. Il commence comme tel, l’opposition constante entre Jess et Lucius, les remarques sarcastiques de Lucius ou même ses lettres à son oncle, des moments légers qui conduisent inéluctablement vers le cœur du livre : l’importance du mariage et de l’union des familles Vladescu et Dragomir et la réalité du monde des vampires.

En résumé : à lire au plus vite !

N.B : Le véritable nom de Jessica, Antanasia Dragomir, m’a tout de suite fait pensé à Vampire Academy et à Lissa.

mardi 26 juillet 2011

L'été où je t'ai retrouvé - Jenny Han


Titre du livre : L’été où je t’ai retrouvé
Titre original : It’s not summer without you
Auteur : Jenny Han
Résumé : Belly avait l’habitude de compter fébrilement les jours avant ses retrouvailles avec Conrad et Jeremiah, dans la maison de la plage. Mais depuis que Susannah, la mère des garçons, est morte, rien n’est plus comme avant. Conrad s’est renfermé sur lui-même et il ignore Belly qu’il a pourtant aimée l’été passé. Quand Jeremiah appelle la jeune fille à l’aide car Conrad a disparu, la jeune fille décide de tout faire pour retrouver celui qui fut son premier amour… Belly et Jeremiah prennent la route vers le seul endroit où Conrad a pu se réfugier : la maison de la plage…
Source : amazon.fr



Avis personnel : 3/5
« L’été où je t’ai retrouvé » est la suite de « L’été où je suis devenue jolie ». On retrouve Belly au début de l’été suivant le premier tome et beaucoup de choses ont changés depuis le décés de Susannah. Belly n’a plus de nouvelles de Conrad ni de Jérémy jusqu’au jour où celui-ci va l’appeler pour lui dire que son frère a disparu et qu’il veut partir à sa recherche.
Ce tome est centré sur leurs sentiments vis-à-vis du décés de Susannah et comment ils tentent de vivre après ça.

J’ai bien aimé ce livre mais moins que le premier tome. L’histoire est plus dur, moins enfantine mais c’est une étape à passer pour nous comme pour nos personnages après les événements de l’année. Ils changent et évoluent dans le bon comme le mauvais sens. Conrad devient un vrai idiot (pour éviter d’être plus vulgaire) alors qu’on en apprend plus sur Jérémy et sa relation avec Belly. Je ne suis pas encore tombé dans la team Jérémy, toujours team Conrad mais j’attends avec beaucoup d’impatience le troisième et dernier tome pour connaître la suite et le dénouement de cette saga. Avec qui Belly va-t-elle finir ? L’un des deux frères ? Conrad va-t-il se réveiller ?
En résumé : j’ai bien aimé mais j’ai besoin du troisième tome pour vraiment apprécier tout les éléments.

samedi 23 juillet 2011

[Film] Le Seigneur des Anneaux - Peter Jackson

Titre du film : Le seigneur des anneaux
Titre original : The lord of the rings
Date de sortie : 2002
Réalisateur : Peter Jackson
Acteurs principaux : Elijah Wood, Viggo Mortensen, Sean Astin, Ian McKellen, etc…
Résumé : Aux temps reculés qu'évoque le récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l'homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l'Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l'Anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d'un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limite sur les possesseurs des autres Anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C'est pourquoi Sauron s'est juré de reconquérir l'Anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté...
Source : amazon.fr



Avis personnel : 5/5
Les films qui composent la trilogie du « Seigneur des anneaux » sont pour moi mes préférés et les meilleurs films que j’ai jamais vu.
Je fais cet article car je viens de revoir la trilogie entière cette semaine et que malgré le nombre incalculable de fois où j’ai vu cette trilogie (ça doit dépasser la cinquantaine), je suis toujours autant émerveillé et captivé par cette saga.
Peter Jackson a réussi à nous emmener dans le monde de J.R.R Tolkien avec une facilité déconcertante. Entre les paysages époustoufflant, une bande son entraînante et un jeu d’acteur incroyable, cette trilogie est un pur bonheur.
Je trouve qu’il est parvenu à faire un film accessible au grand public comme aux fans de la saga (qui lui pardonneront les petits raccourcis qu’il a pu prendre) : ce qui n’est pas donné à tout le monde.
En résumé, il faut absolument voir ces films au moins une fois dans sa vie. Et plus si affinités…

Il existe 2 versions des DVDs : la version courte (le film sorti dans les salles) et la version longue (plusieurs scènes rajoutés dans le film qui ne sont pas dans le film sorti dans les salles). Les scènes rajoutées dans la version longue n'étaient pas nécessaires dans le film mais elles ajoutent quand même un petit plus quand on les voit dans le film.